Des réglages "assez farfelus" expliqueront-ils l'échec de Mercedes ?

Lewis Hamilton a fait un choix de réglages radical et audacieux lors du Grand Prix de Styrie, en vain. Une piste à creuser pour inverser la tendance le week-end prochain ?

Des réglages "assez farfelus" expliqueront-ils l'échec de Mercedes ?

Une tentative audacieuse dans les réglages de la W12 à Spielberg peut-elle expliquer l'écart inhabituel de performance observé avec Red Bull Racing ? C'est la question à laquelle va tenter de répondre Mercedes au cours des prochaines heures, alors que l'écurie allemande a essuyé un sérieux revers lors du Grand Prix de Styrie. Si tel était le cas, Lewis Hamilton pourrait bénéficier d'un regain de forme avant le deuxième rendez-vous programmé sur le Red Bull Ring en fin de semaine.

Car dimanche, la domination de Max Verstappen a été particulièrement outrageuse. Avant le deuxième arrêt du septuple Champion du monde, décidé pour aller cueillir le point du meilleur tour en course, l'écart entre les deux hommes était ainsi supérieur à 17 secondes. Hamilton a indiqué qu'il lui était "impossible de tenir le rythme" du leader, qui aura mené de bout en bout et accentué son avance au championnat, désormais portée à 18 points. Mercedes a donc identifié un domaine à explorer d'ici la fin de semaine, puisque son directeur de l'ingénierie piste, Andrew Shovlin, a reconnu que d'un côté du garage, c'est un set-up plutôt radical qui a été choisi.

"Nous explorions une direction assez farfelue avec le set-up, une approche radicale qui, je pense, était peut-être un peu meilleure sur un tour", révèle-t-il. "La question qui demeure est de savoir si nous avons aggravé la dégradation [des pneus], et nous devons analyser ça dans les deux prochains jours."

"Je ne veux pas trop entrer dans les détails. Essentiellement, la fenêtre dans laquelle nous travaillons était beaucoup plus large. En quelque sorte, nous sommes allés plus loin que nous ne l'avions jamais fait, et il faut en comprendre les effets. Avant de venir ici, Lewis a énormément travaillé au simulateur, et ça semblait être une direction intéressante. Mais cette année, il est important pour nous de bien nous adapter à chaque circuit. Pour ce faire, nous devons être un peu courageux et originaux dans la direction du set-up."

Lire aussi :

Creuser la piste de réglages moins traditionnels était peut-être la seule option pour Mercedes dans l'espoir de réellement contrer Red Bull sur l'un de ses circuits fétiches, malgré le risque pris concernant la dégradation des pneus Pirelli.

"Le gros sujet est de comprendre ce set-up de départ que nous avons choisi, et de savoir si oui ou non ça a rendu les choses plus difficiles pour les pneus arrière sur les longs relais", précise Andrew Shovlin. "Nous pouvons en faire une partie juste avec les données. Mais nous verrons si oui ou non ce travail peut se poursuivre le vendredi du week-end de course."

"Fondamentalement, la voiture est très similaire. Il y a des défis supplémentaires pour extraire le grip sur un tour avec le composé C5, la gomme la plus tendre. Ça peut être très difficile s'il fait très chaud ici. L'autre point, c'est que nous ne visions pas des marges énormes. Je pense que nous étions à deux dixièmes en course, et il y avait un peu de dégradation. Mais la solution à ces deux problèmes pourrait être la même. Nous essaierons d'avoir des pneus arrière un peu plus froids, de prendre un peu mieux soin des gommes, et ça pourrait tourner dans le bon sens sur ces deux aspects. Nous allons nous concentrer sur ces points, et nous verrons si nous pouvons revenir un peu plus forts dans quelques jours."

partages
commentaires
Stats Styrie 2021 - Hamilton égale encore un record de Schumacher

Article précédent

Stats Styrie 2021 - Hamilton égale encore un record de Schumacher

Article suivant

Mercedes perturbé par un manque de stabilité selon Ferrari

Mercedes perturbé par un manque de stabilité selon Ferrari
Charger les commentaires