Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
Événement terminé
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
87 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
115 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
143 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
150 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
164 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
171 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
206 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
220 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
234 jours

L'invisible bataille de la F1 qui pourrait s'intensifier en 2021

partages
commentaires
L'invisible bataille de la F1 qui pourrait s'intensifier en 2021
Par :
26 mars 2019 à 18:20

Selon Shell, partenaire technique de Ferrari, la refonte de la Formule 1 en 2021 devrait offrir de nouvelles opportunités pour faire grandir un des champs de bataille les plus importants du monde des Grands Prix.

L'introduction de la réglementation V6 turbo hybride en 2014 a fait des carburants et des lubrifiants un facteur d'influence plus important encore dans l'établissement de la hiérarchie, les partenaires de longue date que sont Ferrari et Shell faisant face à la concurrence de Mercedes et Petronas, de Renault et BP/Castrol et désormais de Honda et ExxonMobil. Shell est responsable de plus de 20% des gains en performance de Ferrari chaque année depuis 2014 et le responsable de l'innovation de la compagnie, Guy Lovett, est encouragé par les changements réglementaires à venir, notamment avec le débit d'essence augmenté.

"Même si la réglementation n'a pas encore été totalement fixée ou annoncée, il y a une direction qui semble prise [et] qui est notoirement connue : une évolution de ce que nous avons actuellement avec une augmentation des vitesses et du débit d'essence", a déclaré Lovett à Motorsport.com. "Je pense que ça va ouvrir des opportunités pour nous. Plus encore sur la combinaison entre la conception du moteur et du carburant, plus que sur le simple fait d'examiner le carburant de manière isolée."

Lire aussi :

"Depuis le lancement de l'unité de puissance turbo hybride, la contribution que le carburant et l'huile apportent est largement plus importante que ce que nous avons vu avec les V8. Plus de 20% des gains de performance, c'est quelque chose que nous avons été capables d'offrir depuis le début de l'ère hybride."

Une réunion cruciale se tient ce mardi concernant les règles pour 2021, les législateurs se préparant à présenter aux équipes et aux motoristes un package complet, allant des règles techniques au cadre commercial. Shell joue un rôle actif dans les discussions au travers d'un groupe consultatif sur les carburants qui considère que des règles moteur pertinentes vis-à-vis de l'industrie automobile sont un facteur important de son implication constante.

"Nous travaillons très étroitement avec la FIA sur les spécifications d'essence et de lubrifiant pour nous assurer que nous sommes cohérents. C'est vraiment important pour nous. Nous voulons être capables de transférer la technologie de la piste à la route et une réglementation non pertinente n'aurait aucun intérêt pour nous."

"Nous voulons repousser les frontières et innover dans un environnement similaire à celui que l'on trouve sur la route. La réglementation est un bon équilibre entre cela et l'exploration et la mise au point de nouvelles technologies."

Lire aussi :

Parmi les faits d'armes importants du V6 turbo hybride l'on compte le fait, pour les motoristes, d'avoir atteint un rendement thermique de 50%. Faire évoluer la motorisation actuelle est une opportunité pour la F1 de mettre plus en avant ces réussites, alors que les unités de puissance actuelles n'ont jamais pu se départir des critiques reçues quand elles ont été introduites.

"L'innovation technique et les progrès accomplis en F1 ont été éclipsés par d'autres aspects vis-à-vis desquels les gens ne sont pas nécessairement heureux, comme le bruit", ajoute Lovett. "Mais on ne peut pas réfuter le fait qu'atteindre 50% de rendement thermique pour un moteur à combustion interne est énorme. Absolument énorme."

"Nous n'avons pas fini, ce n'est pas le point final. Le carburant et les lubrifiants ont un rôle immense à jouer. Avec tout le développement, on s'attend toujours à ce que les gains diminuent. Nous pensions que ça serait déjà le cas, mais pas du tout."

Article suivant
Massa : Sette Câmara doit gagner en F2 pour arriver en F1

Article précédent

Massa : Sette Câmara doit gagner en F2 pour arriver en F1

Article suivant

Sainz : La réussite de McLaren "dépendra des évolutions" en 2019

Sainz : La réussite de McLaren "dépendra des évolutions" en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard