Moteurs 2026 : la F1 ne doit pas répéter son erreur, avertit Wolff

Directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff avertit : la Formule 1 doit faire du contrôle des coûts une priorité pour la nouvelle réglementation moteur de 2026.

Moteurs 2026 : la F1 ne doit pas répéter son erreur, avertit Wolff

D'après Toto Wolff, la Formule 1 a commis une erreur lorsque la réglementation V6 hybride actuelle a été conçue, s'avérant excessivement complexe et trop coûteuse. Ce concept va rester utilisé pendant cinq saisons supplémentaires, mais les discussions ont déjà commencé quant à la suite des événements.

Lire aussi :

La F1, la FIA et les motoristes souhaitent trouver le bon équilibre entre l'hybride et la propulsion à combustion interne, et les carburants écologiques jouent un rôle clé dans les débats. Les coûts sont également une priorité, afin d'attirer de nouveaux motoristes.

"La discussion a été très bonne", déclare Wolff. "Il y a du positif. C'est intéressant de voir où se dirige l'industrie automobile, car tout se développe dans la direction de la mobilité électique, mais l'on porte également un regard nouveau sur le moteur à combustion interne et sur la combinaison avec la motorisation électrique."

"Je pense que nous devrions prêter attention aux coûts. Développer une toute nouvelle unité de puissance n'est pas souhaitable. Nous savons avoir fait cette erreur en 2011 et en 2012 lorsque nous avons fait une unité de puissance extrêmement sophistiquée et très efficiente mais devenue très complexe."

"En l'état actuel des choses, je pense qu'il faut une combinaison de ce que nous avons aujourd'hui : un moteur à combustion interne, avec de la puissance et de l'énergie hybride afin d'avoir un meilleur ratio entre la propulsion via des énergies écologiques et les moteurs à combustion interne conventionnels."

Lire aussi :

Wolff souligne que le coût du programme moteur et l'utilisation de carburants écologiques sont des éléments importants pour Mercedes : "Je ne pense pas qu'il s'agisse de simplifier, il s'agit juste d'essayer d'éviter une montée des coûts. Et en plus de l'élément plus électrique avec potentiellement une batterie plus grosse ou plus puissante, les carburants écologiques sont certainement l'avenir."

Dans un discours auprès des investisseurs de Liberty Media la semaine dernière, Chase Carey a insisté sur l'importance de la réglementation 2026 pour l'objectif de la Formule 1, à savoir la neutralité carbone d'ici 2030.

"Au sommet de nos priorités pour l'écologie et pour notre sport, nous voulons établir un plan d'action pour le moteur à combustion, qui satisfasse les objectifs environnementaux de nos partenaires automobiles et de la société", a déclaré le PDG du championnat. "La F1 a longtemps servi de plateforme pour introduire les avancées nouvelle génération dans le monde automobile."

"Nous croyons avoir l'opportunité de le faire avec un moteur nouvelle génération qui associe la technologie hybride avec des carburants de pointe. Il est de plus en plus clair que l'électrique fera partie de la solution mais qu'un moteur à combustion neutre en carbone est aussi important, voire plus, pour les objectifs environnementaux de la planète."

partages
commentaires
L'Arabie saoudite se défend d'utiliser la Formule 1 à des fins politiques

Article précédent

L'Arabie saoudite se défend d'utiliser la Formule 1 à des fins politiques

Article suivant

Alonso et Hamilton voient Russell comme la star de l'avenir

Alonso et Hamilton voient Russell comme la star de l'avenir
Charger les commentaires