Renault a discuté de son avenir avec Ecclestone

partages
Renault a discuté de son avenir avec Ecclestone
Par : Benjamin Vinel
1 juin 2015 à 15:39

Les camions Red Bull Racing et Renault Sport F1 dans le paddock
Renault
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Cyril Abiteboul, Renault Sport F1, directeur général
Daniil Kvyat, Red Bull Racing
Carlos Sainz, Scuderia Toro Rosso
Logo Renault sur le capot Moteur Red Bull Racing

Depuis le début de la saison, les rumeurs au sujet de l'avenir de Renault en Formule 1 vont bon train, d'un retrait pur et simple de la catégorie reine du sport automobile au rachat d'une écurie actuelle dans l'optique d'un retour en tant que constructeur, en passant par un très possible statu quo comme motoriste.

Il est vrai qu'en termes d'image, Renault ne semble pas avoir récolté les fruits des quatre titres mondiaux obtenus en partenariat avec Red Bull, les monoplaces au taureau arborant fièrement d'encombrants logos Infiniti. Certes, le Losange mentionnait "Champion des moteurs sur circuit" dans ses publicités télévisées, mais les bénéfices étaient-ils réellement à la hauteur de l'effort consacré?

Aussi une réunion a-t-elle eu lieu à Monaco pour discuter de l'avenir de Renault en F1. Ecclestone a ainsi rencontré Carlos Ghosn, président de Renault, Jérôme Stoll, président de Renault Sport F1, et Cyril Abiteboul, chef de la compétition chez Renault Sport.

"Je pense que la réunion a été utile," commente Abiteboul dans les colonnes d'Autosport. "Il n'est pas secret que nous avons un contrat jusqu'à la fin de 2016, donc il s'agissait en premier lieu de rassurer tout le monde : nous honorerons ce contrat. Il n'y a aucun doute là-dessus."

Nous avons un contrat jusqu'à la fin de 2016 [...] Nous honorerons ce contrat.

Cyril Abiteboul

"À un moment, nous devrons nous décider à aller plus loin ou non. C'était donc la première étape, ces discussions. Nous verrons."

Abiteboul tient à souligner le caractère routinier de la réunion qui a eu lieu. "Il est habituel qu'à Monaco, la direction de Renault et les actionnaires de la Formule 1, Bernie en particulier, se rencontrent pour se tenir au courant," insiste le Français.

"C'était une bonne réunion et nous avons essayé de clarifier la position de Renault, à un moment où beaucoup de choses sont dites au nom de Renault par des gens qui ne représentent pas Renault."

Obtenir un meilleur retour sur investissement

Abiteboul souhaite toutefois rappeler qu'aucune décision n'a été pris lors de cette réunion : "Nous voulions d'abord avoir cette discussion avec Bernie et discuter des options possibles, et c'est vraiment tout pour le moment."

Enfin, Renault ne cache pas que l'objectif est d'obtenir une meilleur visibilité : il reste à trouver comment l'obtenir.

"Nous étudions notre retour sur investissement. Nous voulons tirer davantage de ce que nous faisons en Formule 1. Nous voulons voir s'il y a une autre façon d'obtenir un meilleur retour pour ce que nous faisons au sein de la F1," conclut Abiteboul.

Prochain article Formule 1
GP de Monaco - La grille de départ

Previous article

GP de Monaco - La grille de départ

Next article

Lotus écarte les rumeurs de vente

Lotus écarte les rumeurs de vente

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités