Renault s'attend à une course compliquée

partages
commentaires
Renault s'attend à une course compliquée
Par : Fabien Gaillard
7 oct. 2017 à 16:26

L'écurie française n'est pas entrée en Q3 lors des qualifications du Grand Prix du Japon 2017 de F1 et s'attend à une course difficile.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17 envoie des étincelles en l'air
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

Sur le sec, c'est la première fois depuis le Grand Prix d'Autriche qu'aucune Renault ne parvient à se hisser dans Q3, sur une piste alliant besoin d'appui fort et de puissance.

Douzième des qualifications et onzième sur la grille, Nico Hülkenberg explique qu'il n'a jamais eu entre les mains une voiture suffisamment équilibrée : "Nous avons eu du mal en qualifications. L’équilibre n’était tout simplement pas au rendez-vous et la voiture survirait dans le premier secteur notamment. En général, on progresse en qualifications. Ce n’était pas notre cas aujourd’hui et c’est comme cela qu’une place dans le top dix nous a échappé."

"Ce ne sera pas facile demain. Le milieu du peloton est très compétitif. Ce n’est pas le résultat que nous espérions, ce sera difficile, mais nous devons bien travailler pour remonter en course. L’ensemble est bon et tout reste possible avec un beau départ. Nous pouvons toujours marquer des points."

Quant à Jolyon Palmer, qui s'élancera 18e de son dernier GP pour le Losange, il est plus positif : "Les qualifications étaient bonnes, mais notre rythme était un peu décevant. En Q2, le premier relais s’était bien passé et nous étions aux portes du top dix. Dans le second, la voiture glissait un peu et nous n’avons pas pu faire mieux. Quand cela arrive alors que la piste s’améliore, on chute au classement."

"C’est dommage, mais nous devrons nous élancer du fond de la grille. Je pense que notre rythme est meilleur que celui des pilotes qui nous devancent. Ce pourrait donc être une course amusante."

Enfin, Alan Permane, directeur sportif de l'écurie, ne s'attend pas vraiment à ce que la course soit meilleure pour ses troupes. "Aujourd’hui, les qualifications ont été en deçà de nos attentes. Nous avons connu des difficultés pour exploiter la voiture comme voulu dans le premier secteur, mais nous étions plutôt satisfaits dans le deuxième et le troisième secteur."

"Ce sera une course difficile. Avec sa pénalité de vingt places, Jolyon partira du fond de la grille. Nous attaquerons et nous ferons tout ce qui est en notre possible pour entrer dans les points. La météo s’annonce chaude et ensoleillée. Il ne devrait donc pas y avoir de surprises."

Prochain article Formule 1
La grille de départ du Grand Prix du Japon

Previous article

La grille de départ du Grand Prix du Japon

Next article

Technique - Comment Mercedes a compris sa "diva" au Japon

Technique - Comment Mercedes a compris sa "diva" au Japon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Qualifications
Lieu Suzuka
Pilotes Nico Hülkenberg Shop Now , Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions