Renault aura des évolutions à Bakou

Déjà à la lutte pour une quatrième place qu'elle estime mériter, l'écurie Renault va apporter des évolutions au Grand Prix d'Azerbaïdjan afin de prendre l'avantage sur McLaren.

Avec 28 et 25 points au compteur respectivement, McLaren et Renault ont déjà pris une avance notable dans la bataille pour la quatrième place du championnat. La Renault R.S.18 dispose d'un avantage non négligeable en performance pure, Nico Hülkenberg s'étant qualifié dans le top 8 pour les trois premiers Grands Prix de la saison tandis que la MCL33 attend encore sa première Q3. Cependant, les circonstances de course alliées à des performances solides de Fernando Alonso ont toujours permis à ce dernier de se hisser dans le top 7 à l'arrivée des courses, ce que Hülkenberg a justement accompli lui aussi. Dans le même temps, Haas et Toro Rosso ont connu moins de réussite.

"En Chine, nous avons obtenu le même résultat qu’une semaine auparavant à Bahreïn. Néanmoins, le sentiment qui prédominait était positif et ne tenait en rien à la chance", affirme Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team – Hülkenberg et Sainz se sont classés respectivement sixième et neuvième à Shanghai. "Dans une confrontation directe avec nos adversaires, nous avons confirmé que nous avons actuellement la quatrième meilleure combinaison moteur-châssis-pilote du plateau. Nous devons poursuivre ainsi, viser cela à chaque course et les priorités sont claires pour les deux sites de Renault Sport F1 Team à Enstone et à Viry."

"Bakou sera le point de départ de notre prochaine phase d’attaque. Nous allons introduire des évolutions sur le châssis avec un travail spécifique sur les ailerons et les pontons, puis nous ferons de même sur le moteur à Barcelone. Nous avons bon espoir que l’association de ces nouveautés peut non seulement nous permettre de maintenir notre niveau de performance, tout en commençant à réduire l’écart avec les leaders. Nous devons rester concentrés pour que le moindre aspect fonctionne comme prévu."

Hülkenberg et Sainz optimistes

Septième du championnat des pilotes grâce aux 22 points qu'il a déjà marqués, également septième sur la grille de départ des six derniers Grands Prix en date, Nico Hülkenberg va tenter de continuer sur cette lancée sur un tracé azéri où il avait abandonné alors qu'il était dans le top 5 l'an dernier, percutant le mur avec une trajectoire trop agressive à l'intérieur.

"C’est un début de saison positif et c’est bien d’être à l’avant du peloton de chasse", commente l'Allemand. "Il est capital de continuer à marquer de gros points afin d’être dans le match. Maintenant, il faut poursuivre sur cette courbe ascendante et ne pas ménager nos efforts pour rester devant nos concurrents."

Quant à Carlos Sainz, qui n'a inscrit que trois petites unités jusqu'à présent, il préfère voir le verre à moitié plein.

"Je crois que les trois premières courses ont été assez positives dans l’ensemble. L’équipe est mobilisée pour atteindre nos objectifs. De mon côté, j’ai eu la chance d’essayer des réglages différents et je sens que nous allons dans la bonne direction. Nous devons continuer à bien travailler tout en tentant de poursuivre nos progrès et rapporter le plus de points possible", conclut l'Ibère.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Circuit Baku City Circuit
Pilotes Nico Hülkenberg , Carlos Sainz Jr.
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités