Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
11 sept.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
31 oct.
Prochain événement dans
79 jours

Renault dément les rumeurs de remplacement de Palmer

partages
commentaires
Renault dément les rumeurs de remplacement de Palmer
Par :
17 juil. 2017 à 14:47

Directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul assure que l'écurie française n'a pas l'intention de remplacer Jolyon Palmer à court terme.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team, salue la foule après son abandon dans le tour de chauffe
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team et des fans
Les commissaires bougent la voiture de Jolyon Palmer Renault Sport F1 Team RS17
Arrêt au stand de Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

En marge du Grand Prix de Grande-Bretagne, les médias allemands ont indiqué que Jolyon Palmer serait remplacé dès le prochain Grand Prix en Hongrie par Carlos Sainz. Palmer n'a pas encore inscrit le moindre point cette année et souffre de la comparaison avec son coéquipier Nico Hülkenberg (26 points), tandis que Sainz était déjà sur les tablettes de Renault l'hiver dernier, avant que Red Bull ne ferme la porte à un départ du pilote Toro Rosso.

Néanmoins, Cyril Abiteboul a fait savoir personnellement à Jolyon Palmer que ces rumeurs étaient infondées. "J'ai totalement rejeté les rumeurs selon lesquelles il serait remplacé à Budapest", explique-t-il à Motorsport.com. "Ce n'est pas bon, particulièrement un dimanche matin. Quand j'ai vu les proportions que ça a pris dans les médias, j'ai clarifié auprès de tout le monde qu'il n'y avait rien de vrai là-dedans, et je l'ai directement dit à Jo. Je voulais qu'il ait l'esprit libéré avant le départ."

Un crève-cœur à domicile

Pour son Grand Prix à domicile, Palmer s'était qualifié en 11e position, mais il n'a pas pu prendre le départ en raison d'une perte de pression hydraulique survenue dès le tour de formation. Pendant ce temps, son coéquipier Nico Hülkenberg a égalé son meilleur résultat de la saison en terminant sixième.

"Nous sommes vraiment désolés et frustrés pour Jo", regrette Cyril Abiteboul. "Je suis certain qu'avec tout ce qui s'est passé, en regardant le rythme de Nico, il aurait eu la capacité d'être dans les points. Je suis extrêmement désolé, et je présente toutes nos excuses. Il n'y a pas de bon moment, mais ça n'en était vraiment pas un. Il sait qu'il a notre soutien et notre investissement. Ce qui lui est arrivé est une grosse déception, car il se sentait très bien dans la voiture et dans l'équipe, et sa confiance se reconstruit. Mais il lui faut le matériel."

Malgré ces propos rassurants, la menace à moyen ou long terme semble loin d'être écartée pour le pilote britannique, qui va devoir trouver des motifs d'optimisme pour rebondir au plus vite après cette opportunité manquée.

"Je pense que le potentiel de l'équipe et de la voiture est au rendez-vous", souligne Cyril Abiteboul. "Et c'est la manière la plus facile de rebâtir de la confiance et de la motivation. Même s'il a connu deux courses consécutives difficiles, je pense qu'il voudrait courir demain compte tenu des perspectives que nous avons. Notre première priorité est d'agir ensemble sur la fiabilité, particulièrement de son côté."

Propos recueillis par Adam Cooper

Villeneuve : "Kvyat mérite de rester à la maison"

Article précédent

Villeneuve : "Kvyat mérite de rester à la maison"

Article suivant

Grand Prix de Grande-Bretagne : ce qu'ont dit les pilotes

Grand Prix de Grande-Bretagne : ce qu'ont dit les pilotes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Adam Cooper