Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Un GP d'Allemagne "difficile à digérer" pour Renault

partages
commentaires
Un GP d'Allemagne "difficile à digérer" pour Renault
Par :
29 juil. 2019 à 08:30

En plus de ne pas marquer le moindre point à Hockenheim, avec deux abandons, Renault a vu ses concurrents directs au championnat constructeurs engranger de précieuses unités lors du Grand Prix d'Allemagne, et perd une place avant le Grand Prix de Hongrie.

Si le chaotique Grand Prix d'Allemagne, disputé sous la pluie, s'est transformé en occasion de briller pour certaines équipes du milieu de grille, il a pris des allures de véritable cauchemar pour Renault F1, qui a quitté la fête avant que le champagne ne soit débouché. Pendant longtemps, Nico Hülkenberg a semblé en route pour aller chercher un gros résultat, mais l'erreur commise par l'Allemand a sonné le glas des espoirs du clan tricolore, qui avait perdu Daniel Ricciardo en tout début de course. 

Lire aussi:

L'Australien n'a quant à lui parcouru que 13 tours à Hockenheim, avant d'être rattrapé par un souci technique qui a vu sa R.S.19 rendre l'âme dans un grand panache de fumée. Alors que l'écurie d'Enstone pensait avoir mis derrière elle ses ennuis de fiabilité, qui ont tant perturbé le début de saison, le vieux démon est réapparu, empêchant Ricciardo de livrer bataille dans un Grand Prix qui a ouvert de belles opportunités. Demandez à Daniil Kvyat et Lance Stroll !

"Nous avons rencontré un souci d’échappement provoquant mon abandon", déplore Ricciardo. "J’ai vu beaucoup de fumée à l’arrière de ma voiture et c’en était fini pour aujourd’hui. C’est vraiment dommage. J’ai regardé la suite de la course et cela avait l’air très amusant. J’aurais adoré en être, car il y avait la possibilité de prendre de gros points. C’est décevant, mais nous allons nous tourner vers la semaine prochaine. Le résultat final est cruel pour l’équipe, mais nous espérons que les choses iront mieux pour nous en Hongrie."

"Le premier souci de fiabilité depuis un moment"

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.19, victime d'une défaillance

Dans le clan Renault, c'est donc un problème mécanique et une erreur de pilotage qui viennent sceller un bilan comptable particulièrement défavorable sur cette manche. Car pendant que le Losange a enregistré son cinquième zéro pointé de l'année, la concurrence directe a engrangé de gros points : dix unités pour McLaren qui conforte sa quatrième place au championnat constructeurs, 23 pour Toro Rosso qui double Renault et 12 pour Racing Point qui se rapproche. 

"C’était un véritable ascenseur émotionnel", n'a pas caché Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1, après le Grand Prix. "Il y a eu des hauts et des bas et nous terminons malheureusement par un bas avec un double abandon. Celui de Daniel est dû à une fuite d’échappement et nous devons examiner ce problème. C’est le premier souci de fiabilité depuis un moment. [...] C’est difficile à digérer, car c’était une course excitante et nous aurions aimé en être jusqu’à la fin. Nous avons manqué une occasion de marquer de gros points face à nos concurrents directs, mais il y a du positif à retirer du week-end. Nous voulons être en haut et au mérite plus régulièrement et nous restons concentrés sur notre objectif de construire une voiture plus compétitive."

Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19 percute le mur
Article suivant
Stroll déplore une erreur qui lui a coûté le podium

Article précédent

Stroll déplore une erreur qui lui a coûté le podium

Article suivant

Alfa Romeo a "les preuves" pour faire appel des pénalités

Alfa Romeo a "les preuves" pour faire appel des pénalités
Charger les commentaires