Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
31 oct.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
04 déc.
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
80 jours

Renault promet une évolution considérable d'ici le GP de France

partages
commentaires
Renault promet une évolution considérable d'ici le GP de France
Par :

Ne cachant plus les retards accumulés qui ont gangréné son niveau de performance depuis le début de saison, Renault a fixé l'échéance du Grand Prix de France pour enfin être en mesure de tirer la quintessence de sa R.S.19.

Renault F1 a accumulé les contretemps en ce début de saison, ce qui explique en grande partie son manque de performance et sa décevante huitième place au championnat constructeurs après cinq Grands Prix. Toutefois, le constructeur français a maintenu ses objectifs pour la saison en cours, et espère laisser derrière lui les ennuis accumulés avec la R.S.19.

Certains étaient liés à la fiabilité de l'unité de puissance, qui a clairement eu une incidence sur les résultats et dont Renault a révélé ce vendredi seulement l'une des deux causes essentielles. Mais si l'évolution du bloc moteur s'annonce prometteuse, le châssis fait l'objet de nombreux doutes et n'a surtout pas pu bénéficier des mises à jours escomptées. Des retards liés à la transition entre la conception des évolutions et leur disponibilité réelle pour être installées sur la monoplace. Renault a modifié son organisation pour accélérer le mouvement et permettre à sa F1 de progresser davantage. 

Lire aussi:

"Il est juste de dire que nous sommes en retard", concède Cyril Abiteboul. "Nous avons été en retard tout l'hiver, principalement au niveau du timing. Nous avons passé notre temps à rattraper ce retard pour de nombreuses raisons et nous n'avons pas respecté les jalons, nous n'avons pas été efficaces pour passer de l'aérodynamique du bureau d'études à la production. La production est toujours saturée par de nombreux designs qui auraient dû sortir il y a des semaines."

Une "réponse collective" à une situation "pas acceptable"

Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19

Certaines de ces pièces tant attendues ont pu être testées pour la première fois lors des essais privés de Barcelone, la semaine dernière, mais d'autres sont encore dans les tuyaux. Renault s'est fixé le Grand Prix de France comme échéance pour enfin disposer de tous ces nouveaux éléments afin de pouvoir exploiter le plein potentiel de sa voiture.

"Nous nous engageons à régler tous les problèmes et tous les retards qui nous ont affectés depuis le début de saison d'ici le Paul Ricard", confirme le directeur général de Renault F1. "Cela veut dire que le moteur sera de retour à sa pleine puissance, voire même un peu plus, et devrait être disponible pour le Paul Ricard. Nous aurons aussi un certain nombre d'évolutions, assez considérables sur le plan aérodynamique. Et surtout, un certain nombre de projets pour la performance, qui n'ont pas été terminés à temps à cause de tous les retards dans le reste de l'organisation, seront là au Paul Ricard, au plus tard."

"C'est notre réponse collective à la situation, qui n'est pas acceptable, afin d'arriver avec une amélioration suffisante des chronos de manière à nous placer clairement à l'avant du milieu de grille. C'était notre objectif pour la saison", conclut Cyril Abiteboul.

 

Vidéo - Les évolutions de Ferrari et Mercedes à Monaco

Article précédent

Vidéo - Les évolutions de Ferrari et Mercedes à Monaco

Article suivant

LIVE Formule 1, GP de Monaco: Essais Libres 3

LIVE Formule 1, GP de Monaco: Essais Libres 3
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine