Renault félicite Mercedes et remercie Vettel pour les succès passés

Renault Sport F1 boucle la saison 2014 de Formule 1 avec 16 victoires de moins que Mercedes-Benz au compteur, mais toujours 3 de plus que Ferrari, auteur d'un résultat vierge pour la première année de mise en course des unités de puissance V6 Turbo...

Renault Sport F1 boucle la saison 2014 de Formule 1 avec 16 victoires de moins que Mercedes-Benz au compteur, mais toujours 3 de plus que Ferrari, auteur d'un résultat vierge pour la première année de mise en course des unités de puissance V6 Turbo Hybrides.

En difficultés dès le début de l'année à de nombreux niveaux (architecture, puissance, hardware, refroidissement, intégration), Renault s'est craché dans les mains pour pousser les correctifs d'urgence et le développement dans la limite de ce qui était permis –et possible compte tenu des ressources disponibles- pour sauver sa saison.
Fournissant deux équipes en difficultés qu'étaient Caterham et Lotus, Renault a vite commencé à amorcer le contre pour la saison 2015 en recentrant sa politique autour du client Red Bull, avec le soutien de Toro Rosso, qui a fortement participé au développement des systèmes embarqués, quitte à pousser la fiabilité à la limite.

Les victoires de Renault cette saison sont intervenues sur des tracés sur lesquels le motoriste français n'était pourtant pas favori du tout : Au Canada et en Belgique, Mercedes avait la main sur le papier; tandis que la Hongrie posait une donne de départ plus ample pour Viry Châtillon.

"Il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir en vue de la saison prochaine, mais je peux d’ores et déjà confirmer que nous continuerons de nous améliorer dans tous les domaines", optimise Rémi Taffin, Directeur des activités piste, au moment de dresser le bilan de la saison.

"Cela dit, je souhaite absolument remercier l’ensemble du personnel Renault Sport F1, tout comme nos partenaires techniques Mecachrome et Total, pour leurs efforts acharnés tout au long de l’année. Ce ne fut pas une saison facile, mais nous avons effectué d’immenses progrès et n’avons surtout jamais baissé les bras".

Taffin a régulièrement rappelé cette année que l'anticipation dont a fait preuve Mercedes pour bien se positionner en vue de la nouvelle ère technique a été facilitée par le fait que le motoriste ne se battait pas pour les couronnes mondiales les années passées, tandis que Renault poussait le développement de ses blocs pour faire gagner des titres Red Bull et Vettel. Reste que l'ingénieur ne peut que saluer la concurrence pour sa fantastique domination (19 poles sur 19 cette saison).

"Je sais parfaitement que tout le monde à l’usine de Viry-Châtillon apprécie la qualité de notre concurrence à sa juste valeur. C’est pourquoi je m’associe à eux pour féliciter le tout nouveau champion du monde Lewis Hamilton, et saluer sa formidable saison avec Mercedes. C’est ce genre de succès qui nous pousse à redoubler d’efforts afin de reconquérir les deux titres en 2015", note le Français.

Une autre page de l'Histoire du motoriste se tourne, son pilote le plus victorieux ces dernières années passant maintenant dans le clan Ferrari. Mieux que quiconque, Vettel avait su ces dernières années exploiter les flux d'échappements à son avantage et avait travaillé main dans la main avec Renault sur l'optimisation de cette caractéristique faisant évoluer l'équilibre de l'auto et l'usure des pneus arrière.

"J'aimerais remercier Sebastian [Vettel] pour le dévouement dont il a fait preuve à l’égard de toute la famille Renault au cours de ces dernières années. Avec Red Bull Racing, il a ajouté un nouveau chapitre glorieux à notre riche histoire en Formule 1. Je lui souhaite donc le meilleur pour la suite de sa carrière."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités