Renault veut gagner trois dixièmes avec son moteur

partages
commentaires
Renault veut gagner trois dixièmes avec son moteur
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
22 févr. 2017 à 08:00

Renault espère que sa toute nouvelle unité de puissance conçue pour la saison 2017 lui permettra de gagner trois dixièmes de seconde par rapport à l'an passé, alors que l'écurie vise la cinquième place du championnat.

Cyril Abiteboul, directeur Renault Sport F1 avec Jerome Stoll, Renault Sport F1 President sur la grille
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team avec Pepijn Richter, directeur du marketing produit chez Microsoft; Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team; Mandhir Singh, COO de Castol; Sergey Sirotkin, troisième pilote Renault Sport F1 Team; Tommaso Volpe, directeur du sport automobile chez Infiniti et la Renault Sport F1 Team R.S.17
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Bob Bell, directeur technique Renault Sport F1 Team; Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team; Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team; Jérôme Stoll, président de Renault Sport F1; Alain Prost, conseiller spécial Renault Sport F1 Team; Thierry Koskas, vice président des ventes et du marketing chez Renault; Pepijn Richter, directeur du marketing produit chez Microsoft; Tommaso Volpe, directeur du sport automobile chez Infiniti; Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 et la Renault Sport F1 Team R.S.17
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team et Sergey Sirotkin
Bob Bell, directeur technique Renault Sport F1 Team avec Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 et Jérôme Stoll, président de Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
La Renault Sport F1 Team R.S.17
La Renault Sport F1 Team R.S.17

Le Losange espère par ailleurs effectuer un gain similaire au cours de la campagne à venir. C'est ce qu'a expliqué le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, en marge du lancement de la R.S.17. Le Français est optimiste quant aux perspectives de Renault F1 ainsi que de Red Bull et de Toro Rosso pour cette saison.

Lorsque Motorsport.com lui demande combien Renault a gagné en performance avec sa nouvelle unité de puissance, Abiteboul répond : "Ce que je sais, c'est que nous sommes partis d'une feuille blanche, ce qui est assez courageux parce que nous avions un produit relativement bon l'an dernier ; plus que bon, même. Je pense que nous avons été assez surpris en matière de fiabilité."

"Mais nous avons pris la décision de partir d'une feuille blanche de nouveau. En F1, si on n'attaque pas, on est mort, et nous avons vu que si notre ambition était sérieuse, pour rattraper, voire dépasser les meilleurs que sont Mercedes, il fallait envisager une philosophie complètement différente. C'est ce que nous avons fait cette année. Donc la première chose à obtenir, c'est la fiabilité. C'est ce qui doit venir en premier."

"En termes de performance, nous visons un gain de 0,3 seconde par rapport à la saison dernière ; je parle du moteur uniquement. Ce n'est aucunement lié au reste de la voiture. Et nous espérons faire des progrès similaires au cours de la saison."

La fiabilité sera la clé

Renault a déjà planifié les développements à venir pour son unité de puissance, avec une évolution majeure prévue pour le début de la saison européenne, en mai. Cependant, Abiteboul considère que la fiabilité est la priorité, d'autant que les teams ne disposeront que de quatre moteurs par voiture cette année.

"Nous pensons vouloir atteindre une progression de 0,3 à 0,4 seconde grâce aux développements en cours de saison", indique Abiteboul. "Mais tout cela ne sera possible que si nous avons la fiabilité, car si nous n'avons pas la fiabilité, cela gâche vraiment le programme d'introduction des moteurs. Ce que l'on est censé apporter pour le moteur no.2 ou no.3 ne sera pas disponible, parce qu'il faut régler le problème de fiabilité."

Castrol et ExxonMobil

Renault est dans une situation unique cette année, puisque le Losange travaille avec deux fournisseurs de carburant : Castrol pour l'écurie d'usine, ExxonMobil pour Red Bull et Toro Rosso. Même si cela pourrait mener à des développements séparés, Abiteboul affirme qu'il s'agit là d'un atout.

"Ce n'est pas un compromis. C'est génial !" s'exclame-t-il. "Comme tout ce qui nous est arrivé cet hiver, c'est une belle opportunité. La F1 a besoin de compétition, elle a besoin de compétition partout. Elle a aussi besoin d'une forme de compétition entre partenaires, et j'ai vraiment hâte de voir comment ça va se passer."

"Nous avons la capacité de nous développer et nous avons deux très bons programmes de développement avec deux fournisseurs de carburant, et deux partenaires de carburant. C'est ça que nous avons, et c'est une très bonne chose."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Prochain article Formule 1
Mercedes fait le teasing de la W08 Hybrid en photos

Previous article

Mercedes fait le teasing de la W08 Hybrid en photos

Next article

Diaporama - Toutes les Renault F1 depuis 1977

Diaporama - Toutes les Renault F1 depuis 1977

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités