Renault veut un gel des moteurs jusqu'en 2021

Renault souhaite un gel du développement des moteurs lors des deux saisons à venir, avant l'introduction d'une nouvelle réglementation.

Renault estime qu'un gel du développement moteur en 2019 et 2020 permettrait aux quatre motoristes actuellement engagés en Formule 1 de se concentrer pleinement sur le passage à la future réglementation. L'idée est notamment d'éviter de procurer un avantage à de potentiels nouveaux arrivants, qui concentreraient ainsi l'intégralité de leurs ressources au projet 2021.

À ce jour, le projet de nouvelle motorisation n'a pas été défini, bien que présenté dans les grandes lignes à l'automne dernier. Liberty Media doit justement faire des propositions concrètes aux équipes en marge du Grand Prix de Bahreïn afin d'avancer sur ce sujet. Directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul souhaite que le gel moteur pour les deux saisons précédant l'introduction du nouveau règlement fasse partie de ces propositions. Le Français croit également qu'une solution devrait être trouvée pour rapprocher le niveau de performance des actuelles unités de puissance pour 2019 et 2020.

"Tout ce que nous ne voulons pas faire, c'est avoir la charge de développer deux moteurs en parallèle", prévient Cyril Abiteboul dans une interview accordée à Motorsport.com. "C'est une chose dont on est sûrs, mais il est trop tôt pour parler des détails techniques quant à la manière d'y parvenir."

"Il y a deux choses dans notre message et dans notre position chez Renault. D'abord, avant de s'engager pour un règlement, nous devons comprendre la situation dans son ensemble. Et deuxièmement, nous ne jugeons pas acceptable ou viable de devoir travailler sur deux moteurs en parallèle, pour la simple raison que s'il y a un nouvel arrivant, ce que je souhaite, il aura un fantastique avantage de pouvoir se concentrer sur l'avenir, et de ne pas avoir à se préoccuper du présent, de ses clients, etc. Je discute simplement de principes qui me semblent logiques, et équitables pour les étapes à venir."

Red Bull d'accord avec Renault

Consultant spécial de Red Bull, Helmut Marko partage le point de vue de Renault sur la nécessité d'une intervention de la FIA, qui assurerait un rapprochement des performances moteur pour les deux dernières saisons de la réglementation actuelle.

"Si le nouveau règlement moteur arrive, ce qui sera je l'espère annoncé très bientôt, alors nous voulons geler les moteurs tels qu'ils sont actuellement", confirme l'Autrichien à Motorsport.com. "Et il devrait y avoir une règle pour que tous les moteurs se tiennent en 3%, et qu'elle soit correctement mise en place. Nous pourrons tenir comme ça jusqu'en 2020. Personne ne doit développer ces moteurs, c'est la manière de faire."

Christian Horner estime pour sa part que tout système d'équilibrage des performances ne garantirait pas totalement l'équité, avec un avantage qui resterait certain pour ceux qui en ont un aujourd'hui.

"Dans un monde idéal, on veut que les motoristes s'engagent pour le nouveau moteur 2021, sans avoir des coûts de développement supplémentaires d'ici là ; une sorte de BOP, une balance de puissance, avec le débit de carburant, pourrait être une piste sensée. De cette manière, ceux qui ont fait du meilleur travail conserveraient un avantage car ils utiliseraient moins d'essence, et ils débuteraient la course avec une voiture plus légère. Mais la puissance pourrait créer des courses plus intéressantes."

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags christian horner, cyril abiteboul, helmut marko