Renault surmotivé à l'idée de courir en France

partages
commentaires
Renault surmotivé à l'idée de courir en France
Par :
18 juin 2018 à 15:05

Après dix années sans Grand Prix de France, au cours desquelles Renault a toujours été présent en F1 en tant que constructeur ou que motoriste, la marque se réjouit de retrouver son bercail.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Renault Sport F1 Team RS18 : museau
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS18

Bien sûr, le Losange a pris sa part dans la réussite du retour de l'épreuve au calendrier, officiellement dévoilé moins d'un an après l'annonce formelle du comeback de Renault en Formule 1 en tant que constructeur, suite au rachat de Lotus.

Et forcément, au moment d'aborder le premier Grand Prix de France de Formule 1 depuis 2008, où l'épreuve se disputait alors sur le circuit de Magny-Cours, dans la Nièvre, le clan français a évidemment à cœur de s'illustrer devant son public, attendu nombreux sur le tracé du Castellet.

Ainsi, Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing, reconnaît qu'il ne va pas s'agir d'un GP comme un autre, abordé en sus dans un état d'esprit conquérant : "Chez Renault, le retour du Grand Prix de France nous apporte tous une dose d’émotion. Nous nous rendons sur le Circuit Paul Ricard dans la foulée de notre résultat positif de Montréal. Une fois de plus, nous y avons démontré notre excellent esprit d’équipe. Nous nous sommes remis d’un début de week-end difficile pour prendre dix points et faire un bon pas en avant au championnat constructeurs."

Même chose pour Nico Hülkenberg, qui a en tête la longue absence de la manche française au calendrier F1 : "Je suis impatient de piloter sur le Circuit Paul Ricard. Renault a attendu longtemps, dix ans depuis leur dernière course à domicile... J’arrive donc avec un surplus de motivation pour que l’on soit fier de notre travail. Je sais à quel point cela compte pour tous les membres de l’écurie !"

Carlos Sainz, pour sa part, espère que le constructeur saura rester sur la dynamique de Montréal, sur une piste qui en possède certaines caractéristiques : "Nous venons de signer un excellent résultat collectif au Canada et je pense que nous pouvons nous en réjouir. Nous devons continuer de développer la monoplace à ce rythme. Tout ce que nous lui apportons fonctionne et la rend de plus en plus rapide."

"Le Circuit Paul Ricard possède des caractéristiques assez proches de Montréal avec deux longues lignes droites qui mettent l’accent sur la vitesse de pointe. Nous serons donc contents si nos performances sont également similaires à celles du Canada."

Article suivant
La Brawn GP de 2009 sera dans F1 2018

Article précédent

La Brawn GP de 2009 sera dans F1 2018

Article suivant

Pourquoi le dernier GP au Paul Ricard a été un moment charnière

Pourquoi le dernier GP au Paul Ricard a été un moment charnière
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu