Hülkenberg se désole d'être à deux tours

partages
commentaires
Hülkenberg se désole d'être à deux tours
Par : Benjamin Vinel
29 oct. 2018 à 13:00

Au Grand Prix du Mexique, Renault était nettement en tête du milieu de peloton, mais les résultats démontrent qu'il reste beaucoup à faire pour rattraper les top teams.

À Mexico, Nico Hülkenberg et Carlos Sainz ont maîtrisé leur sujet malgré une stratégie qui pouvait paraître délicate, avec un premier relais sur le fragile composé hypertendre – ils sont parvenus à faire durer ce relais jusqu'aux 11e et 12e tours, infligeant donc à leur pneus un total de 14 et 15 tours en comptant ceux effectués en Q2.

Lire aussi :

Par la suite, les pilotes Renault ont conservé l'avantage, et Sainz devançait Hülkenberg de quatre secondes et Leclerc de 11 secondes lorsqu'il a été contraint à l'abandon par une coupure électrique. Son coéquipier allemand a néanmoins poursuivi son effort et a hérité de la sixième place après la panne subie par la Red Bull de Daniel Ricciardo. Hülkenberg a ainsi franchi la ligne d'arrivée sixième, avec 11"564 d'avance sur la Sauber de Charles Leclerc... mais à plus de trois minutes du vainqueur Max Verstappen, un véritable gouffre.

"Nous ne considérons pas que ce soit à la régulière, on nous a pris deux tours, c'est un énorme écart", déplore Hülkenberg au sujet de sa sixième place. "Mais nous faisons avec. C'était une course très solide, avec la gestion de la voiture et des pneus. Dommage que Carlos ait abandonné, nous aurions pu marquer de gros points pour l'équipe en faisant sixième et septième."

Cependant, ne le qualifiez pas de "meilleur des autres". "Quelle mauvaise description", lâche-t-il. "Meilleur du milieu de tableau, ça paraît déjà plus positif. Avant Austin, les choses ne s'étaient pas très bien passées, et les deux prochaines seront plus difficiles, mais nous sommes néanmoins tournés vers elles, le Brésil est toujours fun !"

Sainz déçu

Quant à Carlos Sainz, il est forcément amer, dans un contexte où c'est à lui qu'allait potentiellement revenir cette sixième place, mais la mécanique en a décidé autrement. C'est son deuxième abandon de la saison, après l'accrochage avec Romain Grosjean à Silverstone.

"C’est vraiment dommage. Nous menions aisément le peloton derrière les écuries de pointe et nous étions bien placés pour de gros points lorsque la voiture s’est arrêtée sans prévenir", commente l'ibère. "C’est vraiment frustrant après un aussi bon départ, mais c’est la course… Nous n’avons pas connu beaucoup de soucis de fiabilité cette saison, mais cela arrive quand je suis en tête du groupe de chasse. C’est une malheureuse coïncidence que cela se reproduise aujourd’hui. Nous enquêterons sur ce problème pour aller de l’avant."

"Nous continuerons de nous battre et nous viserons les points sur les deux dernières courses afin d’assurer la quatrième place au championnat constructeurs. Nous méritions plus, mais Nico est resté dans les points. Ce n’est donc pas un mauvais résultat pour l’équipe."

Renault fait en effet une excellente opération au classement général, notamment grâce à la course cauchemardesque de Haas. Le Losange compte désormais 30 points d'avance sur l'écurie américaine, et l'on voit mal comment la quatrième place pourrait désormais lui échapper. Quant à Nico Hülkenberg, il est solidement installé à la septième place chez les pilotes, avec 12 unités de marge sur son ancien coéquipier Sergio Pérez.

Article suivant
Photos - Les célébrations du sacre de Hamilton

Article précédent

Photos - Les célébrations du sacre de Hamilton

Article suivant

La FIA va clarifier les règles sur les jantes après le cas Mercedes

La FIA va clarifier les règles sur les jantes après le cas Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Course
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Carlos Sainz Jr. Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions