Renault a identifié le problème de Palmer en Australie

partages
commentaires
Renault a identifié le problème de Palmer en Australie
Par : Lawrence Barretto
Co-auteur: Ben Anderson
6 avr. 2017 à 13:02

Après un week-end catastrophique au Grand Prix d'Australie, Jolyon Palmer confie que l'écurie Renault a décelé la source de ses maux sur la R.S.17.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

À Melbourne, Palmer s'est accidenté dans le dernier virage en essais libres avant de se qualifier à trois secondes de son coéquipier Nico Hülkenberg et d'abandonner au bout de 15 tours de course suite à un problème de freins.

S'exprimant à l'issue du Grand Prix, Palmer craignait qu'il y ait un problème sur sa monoplace. Il semble que le Britannique ait vu juste, puisque Renault a en effet détecté un souci technique.

"Quelques heures après la course, nous nous sommes rendu compte qu'il y avait un problème avec la voiture, et il était très clair qu'il y avait vraiment un problème", déclare-t-il. "C'était un problème avec la barre anti-roulis arrière qui était présent depuis le samedi. Elle ne fonctionnait pas comme il faut."

Après avoir également connu un problème de boîte de vitesses en essais libres et un autre souci lié au carburant en qualifications, qui l'a empêché de faire plus d'un run en Q1 sur l'Albert Park, Palmer va désormais aborder le Grand Prix de Chine plus en confiance.

"Mon esprit a rapidement été apaisé, j'ai fait table rase de la première course", poursuit le pilote Renault. "J'avais le sentiment que quelque chose n'allait pas avec la voiture, j'ai perdu la sensation entre vendredi et samedi. Quand on comprend ce qui ne marche pas, on peut se libérer l'esprit et se focaliser sur les moments où la voiture est bonne, sur ce qu'a fait Nico, sur une voiture qui est suffisamment bonne pour marquer des points ici."

"Le week-end a été dur, mais j'ai le sentiment que nous avons tiré des leçons de toutes ces erreurs. Ce sont des choses assez simples à résoudre, et nous pouvons partir d'une feuille blanche désormais. Pour moi, ce Grand Prix est la première manche de la saison."

Palmer a donc bon espoir d'obtenir un bon résultat en Chine, mais surtout plus tard dans la saison, grâce au potentiel de développement dont dispose désormais Renault.

"Pour nous, à Melbourne, les points étaient possibles. L'an dernier, nous avons eu beaucoup de difficultés au début de la saison, mais à partir de la trêve estivale, nous avons pu passer en Q2 plus souvent, nous avons pu nous battre pour les derniers points. Si nous pouvons conserver ce développement à partir de là où nous avons commencé cette année, alors notre deuxième moitié d'année sera bien meilleure", conclut l'Anglais.

Propos recueillis par Ben Anderson

Sondage mondial des fans 2017
Prochain article Formule 1
Alonso - McLaren doit faire une économie d'essence "record"

Previous article

Alonso - McLaren doit faire une économie d'essence "record"

Next article

Pérez espère que le forfait de Wehrlein ne cache "rien de plus grave"

Pérez espère que le forfait de Wehrlein ne cache "rien de plus grave"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités