Renault - Le freinage et la traction sont essentiels à Montréal

Nick Chester, le directeur technique châssis de Renault, se penche sur les particularités du Circuit Gilles Villeneuve.

Renault - Le freinage et la traction sont essentiels à Montréal
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Nick Chester, Directeur Technique Châssis Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team, sur la grille de départ
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16

Au Canada, Renault espérera effacer la déception de Monte-Carlo sur une piste différente même si elle possède quelques caractéristiques communes avec celle de la Principauté, comme une évolution notable sur la longueur d'un week-end mais aussi l'importance de la traction.

"Le Canada est un nouveau tracé difficile", explique Nick Chester. "On s’y sent comme en ville et c’est à nouveau une piste dont l’évolution est importante puisqu’il n’y a pas beaucoup d’autres courses en dehors du Grand Prix. L’adhérence de la surface du circuit est faible et il peut être dur d’y mettre les pneus dans leur fenêtre d’exploitation correcte. Au fil des années, Montréal nous a également offert tout un éventail de conditions météorologiques. Nous restons donc alertes sur de nombreux sujets."

En raison de ses longues phases d'accélération, la piste québécoise sollicite également les freins et appelle une bonne réaccélération. "L’essentiel tourne autour du freinage et de la traction. Avec plusieurs gros freinages, il faut être au top sur le refroidissement des freins pour éviter toute surchauffe, ainsi que sur les réglages pour une bonne stabilité au freinage et la confiance du pilote. Il est aussi important de bien chevaucher les vibreurs imposants aux chicanes. Enfin, une forte traction est requise à la sortie des virages lents pour bien lancer la monoplace dans les lignes droites."

Et, à ce propos, est-il possible de quantifier les apports de la nouvelle spécification du bloc V6 turbo hybride Renault introduit à Monaco ? "C’est un bon pas en avant. À Montréal, nous l’aurons dans les deux R.S.16. Nous avons principalement pu bénéficier de l’amélioration de la maniabilité à Monaco. Ici, le tracé est plus typé 'moteur' avec des lignes droites précédant des virages lents, nous devrions vraiment le voir dans toute son étendue."

partages
commentaires
Prost - Les résultats de Red Bull sont "très positifs" pour Renault
Article précédent

Prost - Les résultats de Red Bull sont "très positifs" pour Renault

Article suivant

Red Bull met "plus de pression que jamais" à Mercedes

Red Bull met "plus de pression que jamais" à Mercedes
Charger les commentaires