Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
15 Heures
:
13 Minutes
:
41 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Renault ne reverra pas ses objectifs 2019 à la baisse

partages
commentaires
Renault ne reverra pas ses objectifs 2019 à la baisse
Par :
16 mai 2019 à 15:40

Le début de saison a été laborieux pour Renault, et le retour en Europe pour le Grand Prix d'Espagne n'y a rien changé. Cependant, le constructeur français entend se remobiliser rapidement et s'en tenir à un objectif qui "ne change absolument pas".

En dépit d'un début de saison décevant et en régression par rapport à l'an passé, Renault ne reverra pas ses objectifs à la baisse pour 2019. Avec deux top 10 à son actif en cinq Grands Prix (septième place de Nico Hülkenberg à Melbourne, septième place de Daniel Ricciardo à Shanghai), le Losange est très loin du niveau attendu, qui était de conforter sa quatrième place au championnat constructeurs tout en réduisant l'écart avec les trois écuries de pointe. Des problèmes de fiabilité sont venus se mettre en travers des résultats escomptés, mais pas seulement, puisque la R.S.19 ne permet pas pour le moment d'atteindre le niveau espéré.

Lire aussi :

Huitième du championnat après le Grand Prix d'Espagne, qui a été synonyme de troisième zéro pointé, le constructeur français accuse un retard de dix points sur la quatrième place occupée par McLaren. Rien d'insurmontable, mais la réaction doit désormais intervenir rapidement, alors que Cyril Abiteboul a promis dès dimanche dernier qu'un "plan d'action très concret" était mis en œuvre pour redresser la barre. L'intention est donc claire, et Renault ne compte pas faire varier ses ambitions d'un iota. "Nous voulons revenir au niveau de performance qui doit être le nôtre à ce stade de notre parcours, nous en tenir à notre objectif qui, franchement, ne change absolument pas", martèle Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1, auprès de Motorsport.com. "Nous ne renégocions pas notre objectif pour le moment."

D'abord retrouver le bon niveau

Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19

Selon Abiteboul, la priorité pour Renault doit déjà d'être enfin en mesure de signer les résultats à la hauteur de son potentiel. Cela n'a pas encore été le cas depuis le début de la saison, pour diverses raisons. Cependant, il sait aussi que cette théorie est probablement valable pour l'intégralité du milieu de grille. "Je suis pratiquement sûr que tout le monde pourrait dire la même chose", admet le Français. "Je suis certain que si Haas faisait tout correctement, que si Toro Rosso faisait tout correctement, que si McLaren faisait tout correctement, il pourrait en être de même."

"Il est vrai que le moindre petit écart peut rendre un changement plus spectaculaire qu'il ne l'est en réalité, mais l'objectif était d'être clairement devant le milieu de grille, et jusqu'à présent nous n'avons pas fait ce qui était attendu", reprend Abiteboul. "Donc la priorité à court terme est de retrouver ce niveau de compétitivité qui, selon moi, est complètement accessible si nous faisons bien les choses et que nous apportons ce qui est supposé l'être sur la voiture lors des prochains Grands Prix."

"Je pense que c'est extrêmement ouvert et que la situation restera probablement comme ça jusqu'aux deux tiers de la saison", ajoute-t-il quant au classement du championnat constructeurs. "Cela nous donnera l'opportunité d'un regroupement, de faire ce que nous devons, de corriger les problèmes du début de saison, et la quatrième place est totalement accessible. Mais encore une fois, ce n'était pas le seul objectif cette année. L'objectif était de réduire l'écart avec les écuries de pointe, mais actuellement ce n'est pas le cas et nous devons franchir des paliers pour nous assurer que ça le soit."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Article suivant
Les pneus les plus durs confirmés pour Silverstone

Article précédent

Les pneus les plus durs confirmés pour Silverstone

Article suivant

La Formule 1 veut un Grand Prix en Afrique

La Formule 1 veut un Grand Prix en Afrique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine