Renault n’a "aucune intention de quitter la F1"

C’est via Cyril Abiteboul, Directeur Renault Sport F1, que le motoriste français a affirmé que les chances de voir Renault quitter le monde de la Formule 1 sont inexistantes à l’heure actuelle. Le constructeur dit avoir établi une stratégie et confirme qu’il n’a aucunement l’intention de s’en détourner. En revanche, une intense réflexion est bien en cours quant à la manière dont Renault pourrait s’impliquer dans les prochaines années.

C’est après avoir connu un premier week-end de Grand Prix difficile en Australie que le doute s’était immiscé dans les esprits. Les dirigeants de Red Bull Racing avaient vivement réagi aux problèmes de fiabilité rencontrés par l’unité de puissance Renault, Adrian Newey allant même jusqu’à dénoncer le manque d’investissement du motoriste de l’équipe autrichienne. Mais si le torchon brûle publiquement entre Red Bull et Renault, le Losange tient une position ferme quant à son engagement en F1.

"Les choses sont claires," déclare Abiteboul à Autosport. "Je peux assurer que nous trouverons les moyens d’avancer. Renault n’a aucune intention de quitter la Formule 1, qui représente un attrait immense sur le plan commercial et marketing. Nous visons par exemple à nous développer en Chine et en Inde et la F1 peut évidemment nous y aider."

À l’heure actuelle, Renault se concentre sur l’amélioration de son unité de puissance, laquelle concède plus que jamais du terrain à l’ogre Mercedes ainsi qu’à Ferrari. Si la marque au losange fournit à ce jour Red Bull et Toro Rosso, elle pourrait envisager à plus long terme de posséder à nouveau une équipe en son nom propre, comme ce fut déjà le cas à plusieurs reprises dans l’histoire de la discipline.

Helmut Marko, Consultant Red Bull, a confirmé cette possibilité le week-end dernier en affirmant que Toro Rosso pourrait être vendu à Renault. Si Cyril Abiteboul ne contredit pas, il nuance toutefois en expliquant que plusieurs options d’investissement sont envisagées par Renault sur le long terme, l’objectif étant de maximiser les profits.

"Nous étudions la situation globale de la discipline," développe le dirigeant français. "Nous ne nous contentons pas d’évaluer les équipes et l’aspect sportif mais nous nous penchons également sur l’aspect commercial de la F1 et les audiences télévisées. Nous réfléchissons à tout cela très attentivement."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Newey
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags christian horner, cyril abiteboul, helmut marko, red bull, renault, renault sport f1, toro rosso