Renault prépare un tout nouveau moteur pour 2019

partages
commentaires
Renault prépare un tout nouveau moteur pour 2019
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
18 oct. 2018 à 09:00

Renault prépare un tout nouveau moteur pour la saison 2019 de Formule 1 afin de réduire l'écart avec Mercedes et Ferrari.

Bien qu'il ait été suggéré que le motoriste français allait utiliser la Spec C comme base de son unité de puissance 2019, il a désormais été révélé qu'un tout nouveau concept était à l'étude à Viry-Châtillon. Directeur général de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul explique que cette décision est motivée par le fait que les gains de performance sont limités avec l'architecture moteur actuelle, un fait que la Spec C a mis en lumière.

"C'est un nouveau moteur", confirme Abiteboul pour Motorsport.com. "L'une des raisons, qui explique pourquoi la Spec C n'est pas plus performante, est que nous ne sommes pas retenus par les limites structurelles du moteur [actuel]."

Lire aussi :

Abiteboul indique que Renault travaille d'arrache-pied pour faire un pas en avant avec son unité de puissance en 2019 mais garde à l'esprit le besoin de maintenir la fiabilité.

"Vu l'ambition en matière de puissance supplémentaire pour l'an prochain, plus ou moins l'ensemble du moteur sera nouveau", poursuit le Français. "Pas seulement du côté de l'ERS, parce qu'il y a peu de puissance et de performance à en extraire, mais le reste du moteur à combustion interne sera nouveau. C'est pourquoi nous devons faire un peu attention et être extrêmement drastiques et très disciplinés sur notre programme afin de ne pas nous mettre dans une position difficile en début de saison."

Cyril Abiteboul, directeur, Renault Sport F1 Team, en conférence de presse
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

Renault a cependant été encouragé par les progrès réalisés dans ce domaine au banc d'essai. Selon Abiteboul, les avancées faites en 2018 ont été masquées par l'incapacité à produire de meilleures pièces en raison de la limite d'unités de puissance par saison.

"Nous avons bien avancé au banc d'essai. Nous y avons couvert un grand kilométrage. Il y a deux pièces qui posaient problème cette année, le turbo et le MGU-K. Avec le MGU-K, nous n'avons eu aucun problème jusqu'à présent, que ce soit au banc d'essai ou en piste. La dernière spécification de turbo semble convenir également, mais elle n'est pas sur toutes les voitures à cause des pénalités engendrées par de nouvelles pièces."

"C'est ce qui est stupide avec la réglementation actuelle : même si on a une meilleure pièce, on ne peut pas l'utiliser à cause de toutes les pénalités et de toutes les conséquences sportives. C'est fou. On dépense de l'argent pour améliorer les pièces, on les approuve au banc d'essai, elles sont disponibles, elles sont construites, elles sont là [au circuit], et on ne peut pas les mettre sur la voiture. C'est fou. Il y a vraiment quelque chose qui cloche, là. Mais bref, c'est pourquoi ces deux problèmes sont traités."

D'après Abiteboul, Renault a pris la décision d'utiliser une toute nouvelle unité de puissance pour 2019 parce que le Losange était convaincu que tous les motoristes continuaient de trouver des gains non négligeables avec les V6 turbo hybrides, ce qui signifie que personne ne peut se permettre de simplement consolider sa version actuelle.

"À mon avis, ce qui paye le plus en F1, c'est la stabilité, la stabilité de l'objectif, de la vision, de l'organisation, des priorités. Mais en même temps, être suffisamment courageux pour étudier ce qui n'est pas suffisamment bon ou ne fonctionne pas. C'est exactement ce que j'ai la responsabilité de faire avec le reste de l'équipe de management. Et ce qui me frappe, c'est que la courbe de développement moteur ne s'aplanit pas, c'est incroyable", conclut-il.

Article suivant
Verstappen craint des qualifications transformées en essais libres

Article précédent

Verstappen craint des qualifications transformées en essais libres

Article suivant

Le Brésil ne devrait rien payer à la F1 pour ses 3 prochains GP

Le Brésil ne devrait rien payer à la F1 pour ses 3 prochains GP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités