Renault : Pas de KERS à Spa, mais peut-être à Monza

Bob Bell, directeur technique de l'écurie Renault, revient sur la prestation de ses pilotes à Valence et détaille les spécificités du tracé de Spa-Francorchamps, où l'équipe française espère briller

Bob Bell, directeur technique de l'écurie Renault, revient sur la prestation de ses pilotes à Valence et détaille les spécificités du tracé de Spa-Francorchamps, où l'équipe française espère briller.

Fernando Alonso a marqué trois points à Valence. Etes-vous satisfait de ce résultat ?


Il a été agréable d’entrer à nouveau dans les points mais, globalement, nous étions déçus car nous avions espéré plus à Valence et nous pensions être en mesure de nous battre pour un podium. Fernando était rapide durant les essais libres et nous étions relativement confiants d’avoir le potentiel pour nous placer en haut de la grille de départ en qualifications. Malheureusement, nous avons eu des soucis de freins et nous nous sommes qualifiés en huitième position. Au final, prendre deux places sur un circuit où les dépassements sont très difficiles, c’est sûrement le maximum que nous ayons pu faire durant la course.

Romain Grosjean a fait ses débuts avec l’équipe. De quelle manière évaluez-vous sa performance ?


Romain a fait un travail remarquable pour son premier Grand Prix. Il s’est bien adapté à l’équipe et a forgé de bonnes relations avec ses ingénieurs. Sur le circuit, il s’est montré raisonnable et constant. C’est vraiment tout ce que l’on peut attendre de quelqu’un qui fait ses débuts avec peu d’expérience en Formule Un. Je suis certain qu’il va continuer à mûrir et à faire des progrès tout au long des prochains Grands Prix.

Parlez-nous des challenges techniques que Spa-Francorchamps présente et de la performance espérée de la R29...


C’est un circuit technique qui présente une grande variété de challenges avec des secteurs rapides et d’autres plus lents. Nous ne disposons pas de la voiture la plus performante du plateau. Ceci est dû au fait qu’il manque encore à la R29 un peu de performance globale. Nous ne souffrons pas d’une faiblesse en particulier qui pourrait nous pénaliser sur un certain circuit. Si je me base sur la performance des dernières courses, nous pouvons espérer un niveau de compétitivité similaire à Spa.

Quelles sont les nouveautés pour ce week-end ? Le KERS sera-t-il utilisé ?


Nous continuons à apporter des nouveautés à la R29 et pour les deux prochaines courses, nous aurons un package aérodynamique à faible appui. Nous ne planifions pas d’utiliser le KERS à Spa mais nous le considérerons pour Monza car nous pensons qu’il pourrait y présenter un réel avantage.

De quelle manière l’équipe gère-t-elle le développement de la R29 en parallèle du projet 2010 ?


Continuer à développer la R29 tard dans la saison et travailler sur la R30 en même temps veut dire que nous utilisons toutes les ressources dont nous disposons. Nous gérons les choses semaine après semaine tout en continuant à travailler dur à l’amélioration de la R29. Nous sommes très chanceux car les règles aérodynamiques resterons les mêmes l’an prochain et, de ce fait, nous pouvons transférer ce que nous apprenons de la R30 sur la voiture de cette année, mais il faut avouer qu’à ce stade de la saison, la majorité de nos efforts vont se concentrer sur l’année prochaine.

Source : ING Renault F1 Team

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Romain Grosjean
Type d'article Actualités