Renault : Permettre à nos clients de "découvrir leurs autos"

L’heure de se rendre à Bahreïn est déjà venue pour les équipes F1

L’heure de se rendre à Bahreïn est déjà venue pour les équipes F1. Après une première semaine de tests d’avant saison pour le moins inhabituelle, à Jerez, le Formula One Circus dépose ses valises à Manama pour deux fois quatre jours. 8 journées en piste pour mettre le doigt sur l’indispensable fiabilité en vue de la première épreuve de la saison, à Melbourne. Surtout du côté du clan Renault, dont les travers andalous ont laissé de nombreux teams en retard, à commencer par les Champions du Monde en titre -Red Bull-.

Avec seulement 151 tours au compteur après les quatre premiers jours de Jerez, Renault pense désormais avoir mis le doigt sur les corrections nécessaires à la tenue d’un programme plus prolifique.

Nous sommes confiants quant au fait que le problème que nous avons eu sur le premier test est maintenant résolu”, annonce Rémi Taffin, après deux journées de tournage avec Lotus ayant apporté des réponses positives à la firme au Losange.

Si Renault concède encore se trouver en retard par rapport au planning initial en raison des corrections nécessaires au niveau du calibrage des outils de mesure, Bahreïn devrait apporter du temps de piste bienfaiteur.

Le dernier point concernait les problèmes d’intégration que nous pourrions avoir rencontré avec nos clients”, poursuit Taffin. “Nous avons travaillé avec eux sur le banc et nous rendrons à Bahrein sans aucun des ennuis que nous avons eu sur les premiers tests”.

Nous pensons que cela est maintenant réglé. Nous sommes prêts à aller là où nous l’aurions souhaité sur les premiers tests, c’est-à-dire sur le test à proprement parler de l’unité de puissance et en permettant à nos clients d’avoir les moyens de « découvrir » leurs voitures”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités