Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Renault piégé par les longs relais de ses rivaux

partages
commentaires
Renault piégé par les longs relais de ses rivaux
Par :
11 oct. 2019 à 13:20

Victimes d'un mauvais timing en Essais Libres 2, les Renault s'élanceront du fond de grille si les qualifications du Grand Prix du Japon ne peuvent pas avoir lieu ce dimanche.

Le circuit de Suzuka sera effectivement fermé demain en raison du passage du typhon Hagibis sur le Japon, et les qualifications sont désormais prévues pour dimanche à 10h, heure locale. Cependant, il est possible que les vents demeurent trop violents à ce moment-là pour faire rouler les Formule 1, auquel cas c'est le classement des Essais Libres 2 qui déterminera la grille de départ.

Lire aussi :

C'est là que le bât blesse pour Renault, qui a tenté d'effectuer ses runs qualificatifs en fin de séance, quand la piste avait théoriquement davantage d'adhérence mais la concurrence s'adonnait plutôt à des longs relais pour préparer la course. Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg n'ont pu faire mieux que 17e et 18e respectivement, et ne devanceraient donc que les Williams sur la grille si cette dernière devait être déterminée ainsi.

"Nous nous sommes efforcés de faire un maximum de roulage aujourd’hui comme il ne se passera rien demain", analyse Ricciardo. "Nous avons amélioré la voiture après une matinée difficile et nous avons pu constater de bons progrès. Nous avons décidé d’effectuer quelques longs relais, puis des relais plus courts en fin d’après-midi. Malheureusement, les deux tours avec peu d’essence ont été compromis par le trafic. Nous sommes meilleurs que ne le laissent penser les feuilles de temps et je crois que nous ne sommes pas trop loin des places auxquelles nous voulons être."

Relégué à 1,3 seconde de la McLaren de Carlos Sainz au septième rang, Hülkenberg est particulièrement frustré de ne pas avoir pu libérer son potentiel et fait preuve d'un certain pessimisme quant à la suite des événements : "Nous n'étions pas coordonnés avec les autres et voulions rouler avec peu de carburant et faire les chronos à la fin, quand nous pensions que la piste serait gommée et à son meilleur niveau, mais tous les autres avaient beaucoup de carburant et nous n'avons pas pu faire les tours car nous ne cessions de rencontrer du trafic. Avec le recul, c'est facile de dire que nous nous sommes trompés ; dans tous les cas, ça n'a pas fonctionné. S'il n'y a pas de qualifications, nous sommes dans le pétrin."

"Ce n'est pas représentatif, mais la journée a été compliquée avec la voiture en matière d'équilibre et d'harmonie. Nous ne sommes pas mauvais au point d'être 17e ou 18e, c'est dû aux circonstances, mais même le top 10 semble difficile à atteindre, là."

Lire aussi :

Renault peut au moins se satisfaire du gain de performance apporté par le nouvel aileron avant, qui semble tenir ses promesses. "Nous avons introduit le nouvel aileron avant, ce qui a amélioré la maniabilité dès que nous avons trouvé le bon équilibre et les bons réglages", analyse Nick Chester, directeur technique châssis, qui estime que les R.S.19 pourraient être rapides en course : "Notre rythme sur les longs relais semble plutôt solide, mais nous n’avons pas été en mesure de montrer notre vitesse avec peu d’essence en fin de séance."

Article suivant
Technique - Williams teste un nouvel aileron avant à Suzuka

Article précédent

Technique - Williams teste un nouvel aileron avant à Suzuka

Article suivant

Yamamoto "pas trop satisfait" malgré un faible déficit sur Kvyat

Yamamoto "pas trop satisfait" malgré un faible déficit sur Kvyat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie EL2
Lieu Suzuka
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel