Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Abiteboul : "Red Bull est ce qu'elle est aussi grâce à Renault"

partages
commentaires
Abiteboul : "Red Bull est ce qu'elle est aussi grâce à Renault"
Par :
2 mai 2019 à 07:15

Red Bull Racing et Renault n'entretiennent plus le moindre lien depuis le début de l'année, mais les rancœurs réciproques n'ont pas disparu et continuent parfois d'alimenter la rubrique commentaires dans le paddock.

Tandis que l'écurie autrichienne n'a de cesse de louer sa nouvelle collaboration avec Honda et de dresser les comparaisons avec son précédent motoriste, dans le clan Renault on goûte peu à ces critiques qui sont pourtant légion depuis maintenant plusieurs années. Dernièrement, c'est Adrian Newey qui a reconnu que ces propos acerbes et publics étaient souvent volontaires à l'époque du partenariat avec Renault, afin de pousser le Losange à progresser.

Invité à réagir sur cette situation, Cyril Abiteboul a rappelé le passé et l'aventure commune entre Red Bull Racing et Renault, marquée par quatre titres mondiaux consécutifs conquis entre 2010 et 2013, avant le passage à l'ère hybride qui a marqué le début du déclin.

Lire aussi :

"Il y a une chose dont on peut donner le crédit à Christian [Horner, directeur de l'équipe] et Red Bull, c'est qu'ils sont fantastiques dans leur stratégie de communication", répond le directeur général de Renault F1. "La communication fait partie de ce monde, elle fait partie de la Formule 1, elle fait partie de la stratégie et des tactiques. Ce n'est pas la première ni la dernière équipe à utiliser toutes les armes de ce monde et franchement, vous [les médias], pour influencer ce qu'il se passe."

"Je lisais hier que Max [Verstappen] était heureux de prendre une pénalité moteur, incroyable ! Cela fait partie de ce monde, mais je ne veux pas perdre de vue – et je suis d'accord avec Christian sur ce point – le fait que notre moteur n'était pas au niveau requis en 2014 et 2015. Il y a des circonstances atténuantes. Vous savez, nous étions extrêmement heureux et Renault a contribué à faire de Red Bull ce qu'elle est aujourd'hui en remportant quatre championnats consécutifs. Du point de vue financier avec les sponsors, et du point de vue technologique avec le talent, le recrutement, Red Bull est ce qu'elle est aujourd'hui aussi grâce à Renault."

Stratégie en échec

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB10

Cyril Abiteboul le reconnaît volontiers, Renault a "perdu un peu de sa dynamique et de sa vision pour faire ce qui devait l'être avec le règlement 2014", entré en vigueur à la suite de l'ère de grand succès du V8 de Viry-Châtillon. Sentant le vent tourner dès le début des motorisations turbo hybrides, Red Bull Racing avait rapidement tenté d'infléchir cette tendance, en vain.

"Nous avions eu plusieurs discussions, nous étions allés à Paris, nous avions vu Carlos Ghosn [alors PDG de Renault], nous avions affiché nos préoccupations", explique aujourd'hui Christian Horner. "En 2015, lorsque le moteur était sans doute pire qu'en 2014, la frustration a débordé à tel point que c'était : 'OK, si nous sommes plus ouverts quant à nos frustrations, peut-être que ça forcera une réaction'. Cyril en a fait les frais. On a essayé d'activer chaque mécanisme que l'on pouvait pour générer de la compétitivité."

"À l'époque, on avait le sentiment que Renault ne pouvait pas se permettre l'embarras d'avoir des moteurs non compétitifs, non fiables et pas à la hauteur. Malheureusement, ça n'a pas fonctionné", conclut le Britannique.

Article suivant
F1 GP Social Media Giveaway Contest - Terms & Conditions

Article précédent

F1 GP Social Media Giveaway Contest - Terms & Conditions

Article suivant

Mercedes confirme des changements sur le volant de Hamilton

Mercedes confirme des changements sur le volant de Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine