Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
23 jours
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
31 oct.
Prochain événement dans
42 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
04 déc.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Renault : Red Bull ne peut pas gagner avec un motoriste "si distinct"

partages
commentaires
Renault : Red Bull ne peut pas gagner avec un motoriste "si distinct"
Par :

Pour Renault, le modèle du partenariat entre Red Bull et Honda n'est pas viable. Forcément, la marque au taureau n'est pas d'accord.

Il est de notoriété publique que de l'amertume subsiste entre Red Bull Racing et Renault F1 Team après cinq saisons difficiles au début de l'ère turbo hybride, alors que les deux parties avaient fait main basse sur tous les titres mondiaux de 2010 à 2013 avec les V8 atmosphériques. Par la suite, un manque de puissance et des problèmes de fiabilité ont compliqué la relation entre les deux parties, qui ne manquaient pas de se tacler en public, avant un divorce peu amical au terme de la saison 2018.

Lire aussi :

Depuis lors, c'est avec Honda que Red Bull fait son bonhomme de chemin, le constructeur basé à Milton Keynes étant la deuxième force du plateau en cette saison 2020. D'après Cyril Abiteboul, directeur de Renault F1 Team, Red Bull souffre toutefois de ne pas maîtriser pleinement son développement moteur.

"Je pense que Red Bull est une écurie fantastique, mais à mon avis, ils ont négligé un aspect de la Formule 1 moderne, où l'on ne peut pas avoir une organisation châssis et une organisation moteur qui sont si distinctes", affirme Abiteboul. "On ne peut pas envisager ça si l'on veut se battre pour la victoire régulièrement. Les difficultés auxquelles ils peuvent faire face en début de saison, et finalement toute la saison, en sont la démonstration : il faut être un groupe unique, une équipe avec un même état d'esprit."

"Nous avons échoué à faire cela tous ensemble. On dirait qu'ils ne sont pas capables de faire bien mieux avec Honda." Red Bull a remporté 12 victoires en 100 Grands Prix de l'ère hybride avec Renault, puis quatre succès en 28 courses avec Honda. "Mais cela montre juste qu'il y a un niveau de complexité et de perfection qui est requis en Formule 1 pour gagner, et en particulier pour vaincre Mercedes."

Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, et Cyril Abiteboul, directeur général, Renault F1 Team, en conférence de presse

Mercedes, dont le directeur Toto Wolff abonde justement dans le sens d'Abiteboul : "Red Bull a toutes les ressources nécessaires, humaines comme financières, pour se battre à l'avant. Comme l'a dit Cyril, il s'agit de tout rassembler. Chaque paramètre est nécessaire afin d'y arriver. Et ce n'est pas seulement la relation du moteur avec le châssis qui doit être forte. Il s'agit aussi de rassembler tous les éléments, tous ces petits gains, afin d'être performant."

Forcément, le son de cloche est quelque peu différent du côté de Christian Horner, qui est à la tête de l'écurie Red Bull et qui a attentivement observé la conférence de presse lors de laquelle Abiteboul et Wolff ont tenu ces propos. Le Britannique ne peut s'empêcher d'adresser une petite critique au Losange en réponse.

"J'ai regardé ce que disait [Abiteboul] et c'était relativement intéressant", commente Horner. "Eh bien, je dirais que nous sommes aussi intégrés avec Honda que possible. C'est un véritable partenariat, plus intégré que nous ne l'avons jamais été avec Renault dans l'ère V6. Nous avons remporté quatre championnats du monde et une soixantaine de courses en achetant nos moteurs à Renault. Je nie donc cela : la relation avec Honda est un partenariat, et non une relation fournisseur/client."

Quant à savoir si le fait que Honda soit basé au Japon est un problème, Horner estime que ça n'a rien de plus dommageable que l'organisation de Renault : "Pas plus que Paris [Viry-Châtillon, ndlr] et Enstone. [Honda] a une usine à Milton Keynes, juste à côté, où est basée toute son équipe de course. Ses infrastructures moteur sont plus près de chez nous que celles de Renault de chez eux."

Related video

Pirelli testera des pneus prototypes 2021 à Portimão

Article précédent

Pirelli testera des pneus prototypes 2021 à Portimão

Article suivant

Binotto a remis en question son rôle chez Ferrari

Binotto a remis en question son rôle chez Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Mercedes , Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel