Renault veut faire "regretter" à Red Bull son passage chez Honda

partages
commentaires
Renault veut faire
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
19 juin 2018 à 14:45

Renault espère être en mesure de faire regretter à Red Bull sa décision de passer à des moteurs Honda l'an prochain en améliorant sensiblement la performance de ses propres propulseurs.

Le logo de Renault Sport F1 Team dans les stands
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team, Helmut Marko, Consultant, Red Bull Racing, Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing
Logo Honda sur la Toro Rosso STR13
Cyril Abiteboul, directeur général, Renault Sport F1 Team
Cyril Abiteboul, directeur général, Renault Sport F1 Team, avec Marcin Budkowski, Renault Sport F1 Team
Les logos Honda sur la carrosserie de la Toro Rosso STR13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, se fait interviewer par Channel 4
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

Après des mois de spéculations concernant les projets de Red Bull pour 2019, l'équipe de Milton Keynes a confirmé ce mardi matin la fin de sa longue association avec Renault, au profit de Honda.

Réagissant à la nouvelle de la décision de l'écurie autrichienne, le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, a déclaré que sa compagnie était désormais déterminée à faire suffisamment de progrès avec ses futurs moteurs pour donner à Red Bull le sentiment d'avoir pris la mauvaise décision.

"Nous allons tout faire pour leur faire regretter leur décision", a déclaré Abiteboul lors d'un entretien exclusif avec Motorsport.com. "Ce que je veux dire par là c'est simplement de faire le meilleur travail possible en piste avec notre propre équipe, sous nos couleurs."

"Je suis vraiment extrêmement excité par l'amélioration de la performance à venir, en particulier avec la Spécification C qui sera introduite plus tard cette saison. En ce moment, il n'y a aucune raison de penser que Red Bull ne va pas la recevoir, même s'il faut encore confirmer les détails de l'allocation moteur, mais j'espère que nous allons les faire regretter."

Fin de contrat

Abiteboul a indiqué ne pas vraiment avoir été pris par surprise par le choix de Red Bull, après avoir au départ expliqué l'an passé ne pas vouloir que l'accord de fourniture se poursuive au-delà de 2018. "Absolument pas surpris, franchement", a-t-il déclaré. "D'abord, je pense que l'on tend à oublier qu'il s'agit d'une confirmation, en réalité c'est plutôt un statu quo."

"L'an passé, à Singapour, nous avons annoncé un ensemble d'accords avec le groupe Red Bull et avec McLaren. Il comprenait une fin de contrat avec Toro Rosso après 2017 et la fin du contrat de Red Bull après 2018, même si Red Bull a demandé à être un petit peu plus vague à ce sujet."

"C'est plutôt que c'est allé dans une direction différente quand Red Bull a demandé une offre de notre part, car il y avait un peu d'indécision concernant le chemin à suivre. Pour nous, c'est plus une confirmation de ce qui était dans l'air, et cela constitue également une décision stratégique et commerciale plus que purement technique ou sportive de la part de Red Bull."

Abiteboul de suggérer que l'attrait pour une relation d'usine avec Honda, allié à un potentiel bénéfice financier, ont motivé Red Bull. "Comme quand nous sommes revenus dans la discipline en tant qu'équipe d'usine, il était important pour Red Bull de se renouveler et de revenir dans une position de structure d'usine."

"Ça ne pouvait pas être avec Renault, il fallait que ce soit avec une autre entité et ils ont trouvé cela avec Honda. Donc je suis sûr que c'est un mélange de facteurs et de paramètres. Je suis sûr qu'il y a quelque chose qui est lié à la performance, mais il est très clair qu'il y a plus que cela."

"Et il y a plusieurs choses que nous ne pouvions pas offrir, comme le soutien financier, comme l'accès aux installations de base, parce que notre priorité et notre attention se situe au niveau de la consolidation de la performance de Renault Sport F1."

Même si Abiteboul reconnaît que perdre la référence que constitue Red Bull n'est pas idéal, il pense qu'il va y avoir des avantages dans le fait de réduire la fourniture de son entreprise à deux écuries seulement. "C'est bien pour nous parce que ça va nous permettre de vraiment nous focaliser sur ce que l'on fait pour notre propre équipe, Renault Sport Racing, et également dans la préparation pour 2021."

"Évidemment, quand vous fournissez Red Bull Racing, qui est une équipe qui a des standards élevés, en raison de leur ambition et de leurs attentes, c'est un peu toujours une distraction pour ce que nous faisons à côté. Et nous avons beaucoup à faire, que ce soit avec cette réglementation moteur ou avec la prochaine."

Pas de retard

Même si Red Bull devait au départ prendre sa décision concernant son prochain moteur lors du GP d'Autriche, Abiteboul a déclaré que Renault ne pouvait pas se permettre d'attendre aussi longtemps. "Ça rendait notre vie difficile avec la chaîne de fourniture et le développement de pièces pour l'année prochaine, en plus il y a aussi des choses sensibles sur le plan de la propriété intellectuelle."

"Ça a toujours été notre hypothèse de base qu'ils allaient passer à un autre motoriste l'année prochaine et que nous allions être de plus en plus préoccupés par la propriété intellectuelle. Il était important pour nous d'avoir une clarification de leurs plans pour l'année prochaine, afin de pouvoir prendre les mesures appropriées."

"Également, s'ils n'avaient pas changé, nous aurions pu légèrement modifier la façon de travailler avec eux pour le reste de cette saison et la préparation de la prochaine. Donc il y a un certain nombre de facteurs qui exigeaient de la clarté et, à tout le moins, je pourrais les remercier d'avoir pris en compte le fait qu'il n'y avait aucun intérêt à retarder une décision."

Prochain article Formule 1
Diaporama - L'alliance entre Red Bull et Renault

Previous article

Diaporama - L'alliance entre Red Bull et Renault

Next article

Sauber : 2019 est le "meilleur moment" pour changer les règles

Sauber : 2019 est le "meilleur moment" pour changer les règles

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités