Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
31 oct.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
04 déc.
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
80 jours

Renault pense avoir réglé son problème logiciel

partages
commentaires
Renault pense avoir réglé son problème logiciel
Par :

Le bug logiciel qui a causé l'abandon de Nico Hülkenberg à Shanghai a vraisemblablement été résolu par Renault avant le Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Renault pense avoir définitivement réglé le problème logiciel qui a provoqué l'abandon de Nico Hülkenberg lors du dernier Grand Prix, en Chine. À Shanghai, le pilote allemand avait rencontré ce souci en course et malgré plusieurs manipulations dans le cockpit pour tenter de relancer le système correctement, il n'avait pas eu d'autre choix que celui de rentrer au stand pour abandonner. 

Ce problème logiciel était lié à l'introduction du nouvel MGU-K par Renault, suite aux défaillances subies à Melbourne sur la McLaren de Carlos Sainz puis à Bahreïn sur les deux R.S.19 d'usine. Désormais, tout cela devrait appartenir au passé. 

"Il y a un changement très simple d'une ligne de code, et j'espère que nous aurons résolu le problème que nous avions à Shanghai", précise Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1, à Motorsport.com"Nous espérons qu'il n'y aura aucun problème sur ce Grand Prix."

"En gros, c'est un mode par défaut qui peut être déclenché. C'est une boucle infinie, comme parfois sur votre ordinateur, quand vous voyez le gestionnaire de tâches consommer 98% de tout le CPU. C'est exactement ce qui s'est produit, c'est une boucle ouverte et le système essayait de passer par cette boucle avec un nouveau processus tour après tour, à cause du mode par défaut. Nous avons tenté de le remettre à zéro, mais nous devions faire un cycle de puissance dans le garage, et ça revenait. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut faire en piste."

Bien que mineur à la base, ce problème logiciel est passé entre les mailles du filet en raison de la rapidité avec laquelle Renault a voulu réagir au problème de MGU-K rencontré par Sainz dès le Grand Prix d'ouverture en Australie. 

Lire aussi:

"J'étais confiant pour que nous apportions les bonnes corrections, et c'est vrai, nous n'avons rencontré aucune défaillance liée à celle que nous avions connue à Melbourne puis Bahreïn", ajoute Cyril Abiteboul. "Le problème, c'est que ça prend du temps de renvoyer les pièces depuis Melbourne, de comprendre le problème, concevoir un correctif, le commander, le recevoir, l'inspecter, le valider, puis le renvoyer sur les Grands Prix en quantité suffisante pour notre équipe et notre client. C'est juste dément."

"C'est un défi auquel tout le monde fait face, mais il existe. Nous avons fait 95% de ce qu'il fallait, nous avons dû accélérer certaines de ces différentes étapes, et en faisant ça il y a eu un écart au niveau logiciel, ce qui a touché Nico. Donc au niveau matériel rien n'a changé, rien n'a évolué. La partie logicielle a évolué."

Propos recueillis par Adam Cooper  

Daniel Ricciardo, Renault R.S.19

 

Norris donne 6/10 à son début de saison

Article précédent

Norris donne 6/10 à son début de saison

Article suivant

LIVE Formule 1, GP d'Azerbaïdjan: Essais Libres 3

LIVE Formule 1, GP d'Azerbaïdjan: Essais Libres 3
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine