Renault révèle l'utilisation d'un jeton moteur

Renault a révélé avoir dépensé un jeton de développement moteur lors du Grand Prix de Bahreïn, alors que le motoriste continue de travailler sur la grosse évolution attendue pour le GP du Canada.

Renault révèle l'utilisation d'un jeton moteur
Nick Chester, Renault Sport F1 Directeur Technique châssis et Frederic Vasseur, Directeur d'Equipe Renault Sport F1 Team
Frédéric Vasseur, Directeur de la Compétition Renault Sport F1 Team durant la conférence de presse
Sergey Sirotkin, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16

La FIA a officialisé samedi le nombre de jetons utilisés par chaque motoriste pour modifier son unité de puissance depuis le début de la saison. L’information a confirmé ce qui était déjà connu, à savoir que Ferrari a dépensé trois jetons pour des améliorations au niveau de la combustion et que Mercedes en avait pour sa part utilisé deux pour des changements sur le système d’essence des blocs introduits en Russie.

Dans le même temps, le document a révélé que Renault en avait dépensé un. Frédéric Vasseur, le directeur de la compétition de l’écurie Renault, a déclaré à ce propos : "C’était à Bahreïn, mais ce n’était rien de majeur. C’est au Canada que nous aurons une grosse évolution."

Renault en garde sous le pied

Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, interrogé sur cette amélioration importante attendue à Montréal, a indiqué que le constructeur au Losange n’allait pas se montrer très agressif, pour s’assurer que cette évolution moteur aurait de véritables résultats en piste et ne serait pas une déception comme le bloc V6 turbo hybride introduit en fin de saison 2015.

"Ce sera un pas en avant, mais franchement nous ne mettons pas tout ce que nous avons dans les tuyaux", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Nous avons eu l'opportunité de mettre tout ce que nous avions. Mais non, nous préférons continuer à contrôler et à viser le Canada, parce que c’est une piste de moteur et c'est le moment où nous pensons que nous aurons fait le boulot proprement, au lieu de précipiter quelque chose une ou deux courses avant."

"Mais, de nouveau, c’est aussi une partie de ce que nous avons dans les tuyaux et il y aura plus à venir. Peut-être plus tard dans la saison, mais de manière plus réaliste la saison prochaine. C’est un plan à long terme et il n’y a absolument aucune raison d’essayer de précipiter quelque chose. Mais cette nouvelle spécification devrait donner à Red Bull le boost supplémentaire pour être un challenger régulier de Ferrari, au moins."

Jetons utilisés à ce jour :

Ferrari - 26 (6 restants)
Honda - 18 (14 restants)
Mercedes - 21 (11 restants)
Renault - 8 (24 restants)

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
EL3 - Mercedes dans son propre écosystème
Article précédent

EL3 - Mercedes dans son propre écosystème

Article suivant

La limite de carburant augmentera en 2017

La limite de carburant augmentera en 2017
Charger les commentaires