Renault et Ricciardo sous enquête à Singapour

La Renault de Daniel Ricciardo est sous enquête des commissaires pour une infraction à la réglementation technique survenue lors des qualifications du GP de Singapour 2019 de F1.

Renault et Ricciardo sous enquête à Singapour

Daniel Ricciardo s'est hissé en Q3 des qualifications disputées sur le circuit urbain de Marina Bay. L'Australien y a signé le huitième temps, à deux dixièmes de Carlos Sainz, meilleur pilote hors écuries du top 3. Cependant, cette performance pourrait être réduite à néant.

Lire aussi :

En effet, le délégué technique de la FIA, Jo Bauer, a notifié aux commissaires de course une infraction présumée à la réglementation technique en début de séance. "Pendant la Q1, la voiture numéro 3, celle du pilote Daniel Ricciardo, a excédé la limite de puissance du MGU-K [le récupérateur de l'énergie cinétique au freinage, ndlr] de 120 kW, ce qui constitue une infraction à l'Article 5.2.2 et au diagramme de flux énergétique figurant à l'Annexe 3 du Règlement Technique 2019 de la Formule 1", peut-on ainsi lire.

Une infraction technique lors d'une séance qualificative ou d'une course est souvent synonyme de disqualification, à l'image de celle de Pierre Gasly lors du dernier Grand Prix d'Azerbaïdjan, quand la Red Bull du Français avait dépassé la limite de débit de carburant. L'Australien pourrait ainsi être renvoyé en fond de grille ou même partir des stands.

Cependant les commissaires sont appelés à trancher la question après convocation de représentants de l'écurie aux alentours de 19h15, heure française, ce samedi soir.

partages
commentaires
Norris, 10e et remonté contre lui-même : "Je suis un idiot !"

Article précédent

Norris, 10e et remonté contre lui-même : "Je suis un idiot !"

Article suivant

Ricciardo exclu des qualifications du GP de Singapour

Ricciardo exclu des qualifications du GP de Singapour
Charger les commentaires