Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault vante la "classe extraordinaire" de Ricciardo et Hülkenberg

partages
commentaires
Renault vante la "classe extraordinaire" de Ricciardo et Hülkenberg
Par :
13 oct. 2019 à 09:04

Dans un week-end conclu par deux arrivées dans les points malgré des qualifications ratées, Cyril Abiteboul a tenu à faire part de sa "fierté" pour ses pilotes, Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg.

En l'espace d'une seule journée, Renault aura connu le pire et le meilleur à Suzuka. Dans un dimanche aux allures de "Super Sunday" avec des qualifications disputées quelques heures avant la course, l'écurie française a d'abord vécu une matinée particulièrement décevante, touchée par un manque de performance doublé de problèmes de fiabilité sur les deux R.S.19. Ainsi Daniel Ricciardo s'est-il fait sortir dès la Q1, et Nico Hülkenberg en Q2 sans signer le moindre chrono, suite à des problèmes de suspension pour l'Australien et d'hydraulique pour l'Allemand. 

Dans ce contexte, le clan tricolore ne se faisait guère d'illusion pour la course. "On ne s'attendait pas à marquer des points, compte tenu de la qualif", admet Cyril Abiteboul au micro de Canal+. Cependant, le départ chaotique a tourné à l'avantage des deux monoplaces jaunes, et a pu permettre à l'écurie d'Enstone d'exécuter une stratégie sans commettre d'impair pour ramener les deux autos dans les points à l'arrivée. Les efforts consentis entre les qualifications et la course, ainsi que la ténacité des pilotes, ont été récompensés. Ces derniers, ont d'ailleurs reçus des compliments très appuyés de leur patron, après avoir terminé septième et dixième, Ricciardo devant Hülkenberg. Voici sept points marqués "qui font plaisir", de l'aveu-même du directeur général de Renault F1. 

Lire aussi :

"La qualif était clairement ratée, c’était un mauvais résultat, un mauvais rythme, qui a en plus été dégradé par le fait que l’on a eu des problèmes sur les deux voitures : hydraulique sur l’une et puis suspension sur l’autre", rappelle Cyril Abiteboul. "L’équipe a fait un super boulot pour remettre tout ça d’équerre entre la qualif et la course sur ce week-end avec un format un peu particulier. C’est une course dans laquelle nous avons bénéficié de circonstances favorables, avec surtout un bon départ, un bon premier tour contrairement aux trois dernières courses, où j’ai envie de dire que ça compense un petit peu. La stratégie a été bonne, la voiture était vraiment dans le rythme, et puis les pilotes ont une classe extraordinaire ! J’ai une fierté extraordinaire pour mes pilotes, c’est beau de le voir, on a envie de leur donner mieux pour qu’ils puissent le montrer à tout le monde."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team

"Suzuka est un tracé sur lequel il est toujours difficile de tout mettre ensemble. En plus, il y avait des conditions pas faciles avec beaucoup de vent, sur des aéros extrêmement sensibles. Je pense que l'on est encore plus pénalisés car on a des problèmes de stabilité sur notre aileron avant, sur lequel on travaille beaucoup. Nous avons fait un petit pas en avant ce week-end, mais ce n’est pas énorme. Il faut savoir que le vent a beaucoup changé par rapport à vendredi, avec un vent de face dans les esses, qui vient aider les voitures avec une aéro un peu plus faiblarde, comme la nôtre. On a senti que sur les longs relais on serait un peu favorisés, on pensait l’être aussi en qualifs mais ça n’a pas été le cas. On doit comprendre pourquoi en qualifs on était si peu compétitifs aujourd’hui, au-delà de nos problèmes de fiabilité."

Certes, la moisson du jour ne change pas la donne au championnat constructeurs, où Renault reste loin de la quatrième place occupée par McLaren, qui a d'ailleurs inscrits davantage d'unités ce dimanche grâce à la cinquième place de Carlos Sainz. Néanmoins, pour le moral des troupes, ce résultat d'ensemble était important. "Je pense que l'on va encore jouer au chat et à la souris avec les équipes autour de nous", prédit Cyril Abiteboul pour la fin de saison. "McLaren est devant, avec une meilleure voiture, donc dans des circonstances normales ce sera difficile. Mais à l’image de nos pilotes et de notre équipe qui ne se sont pas démoralisés entre la qualif et la course, on va se battre jusqu’à Abu Dhabi."

Article suivant
Un drapeau à damier brandi trop tôt sauve le top 10 de Pérez

Article précédent

Un drapeau à damier brandi trop tôt sauve le top 10 de Pérez

Article suivant

Double pénalité pour Leclerc après les incidents de Suzuka

Double pénalité pour Leclerc après les incidents de Suzuka
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Suzuka
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine