Renault : Un refus "flatteur" qui traduit la "peur" de Red Bull

partages
commentaires
Renault : Un refus
Par :
24 janv. 2019 à 09:01

Renault F1 ne digère pas l'absence de Daniel Ricciardo lors des essais de fin de saison en novembre dernier, mais estime que le refus opposé par Red Bull à l'époque révèle la crainte que suscite désormais l'écurie française.

Renault et Red Bull Racing ont beau ne plus être partenaires, il faut visiblement s'attendre à ce que les traces des vives tensions des dernières saisons perdurent encore quelque temps. C'est ce qui ressort de la communication des deux équipes, quel que soit le sujet. Et de part et d'autre, on semble ne pas se priver d'adresser une pique à son ancien allié lorsque l'occasion se présente.

Le dernier exemple en date est cette fois-ci signé du sceau du Losange. Pas peu fier d'avoir frappé un très grand coup sur le marché des transferts l'été dernier, Renault va débuter sa saison 2019 avec dans ses rangs Daniel Ricciardo. Une arrivée qui soit permettre à l'équipe française de "changer de dimension", dixit Alain Prost lui-même, et qui a de quoi influencer positivement le moral des troupes.

Lire aussi :

Néanmoins, le constructeur tricolore a dû patienter avant de se mettre réellement au travail avec sa recrue vedette. Red Bull Racing n'a fait aucune concession contractuelle avec l'Australien, tenu par ses engagements à Milton Keynes jusqu'au 31 décembre dernier, et notamment privé de pouvoir aller tester la R.S.18 à Abu Dhabi lors des essais de fin de saison. Ce refus, qui n'a pourtant rien d'étonnant au vu du contexte, a été interprété d'une certaine manière chez Renault.

"Il y a toujours des choses que l'on apprend de l'interaction avec un pilote", explique le directeur exécutif de Renault F1, Marcin Budkowski, lorsque Motorsport.com l'interroge sur l'apport de Ricciardo en ce début d'année. "Il est allé dans le simulateur, il a rencontré les ingénieurs. C'est difficile tant qu'il n'a pas piloté la voiture."

"Nous aurions adoré l'avoir dans la voiture à Abu Dhabi mais nous n'avons pas pu. Nous sommes déçus de ne pas avoir pu obtenir ses impressions sur la voiture de l'année dernière, car ça aurait été très utiles pour nous. Sans pointer quelqu'un du doigt, le fait que ça ne se soit pas fait est plutôt flatteur pour nous, car ça veut dire que d'autres ont peur de nous et ne veulent pas nous offrir quoi que ce soit qui pourrait constituer un avantage compétitif."

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing

Quatrième du championnat constructeurs l'an passé, et en progression constante au cours des trois dernières saisons, Renault a désormais pour objectif de se rapprocher des trois écuries de pointe que sont Mercedes, Ferrari et Red Bull. Une cible qui n'a rien de simple à atteindre, mais qui devient plus réaliste avec l'arrivée de Daniel Ricciardo.

"C'est un vainqueur de Grand Prix", souligne Budkowski. "Il nous apporte une expérience que nous n'avons pas dans l'équipe aujourd'hui. Il a travaillé avec un top team pendant de nombreuses années, alors il nous apportera une certaine compréhension en matière de direction à prendre et de développement de la voiture, de réglages, ce qui est un apprentissage utile pour nous."

"Voir quelqu'un comme Daniel arriver a été une énorme motivation supplémentaire pour tout le monde dans l'équipe, parce qu'il est le pilote et la personne que l'on sait. Mais aussi parce que c'est un vainqueur de Grand Prix, qui vient d'une écurie qui se bat pour des victoires et potentiellement le championnat, qui croit en notre projet et nous rejoint à ce stade. Ça en dit beaucoup quant au projet et quant à ce que nous essayons de construire ici."

Avec Edd Straw et Scott Mitchell  

Article suivant
Renault : Carlos Ghosn a démissionné

Article précédent

Renault : Carlos Ghosn a démissionné

Article suivant

Pas de points de Super Licence pour Ticktum en F3 Asie

Pas de points de Super Licence pour Ticktum en F3 Asie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news