Renault s'inquiète du trafic à Monaco

Après une journée de repos, la Formule 1 va reprendre ses droits aujourd'hui à Monaco pour les derniers essais libres avant la séance qualificative

Après une journée de repos, la Formule 1 va reprendre ses droits aujourd'hui à Monaco pour les derniers essais libres avant la séance qualificative. Rémi Taffin, ingénieur moteur chez Renault, s'inquiète du trafic en terres monégasques.

Il explique au magazine français Autohebdo que selon les calculs du Losange, les pilotes les plus rapides en course rattraperont des retardataires après seulement dix tours.

Si le rythme se maintient jusqu'à la fin de la course, on pourrait donc retrouver des pilotes ayant sept tours de retard à la fin de la course. Les dépassements sont compliqués à Monaco, les pilotes devront faire bien attention pour ne pas perdre de temps, ni un aileron.

"On est très inquiet du trafic car nous avons calculé qu’au bout de seulement dix tours de course, les premières voitures reviendront sur les retardataires. C’est quelque chose qu’il va falloir savoir gérer, mais ce sera très difficile," a précise Rémi Taffin à Autohebdo.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités