Renault s'attend à une nouvelle course difficile en Autriche

Les temps sont durs pour Renault Sport F1. Au Grand Prix du Canada, sur un Circuit Gilles Villeneuve où la puissance moteur est cruciale, Red Bull et Toro Rosso ont souffert : pilote le mieux classé pour le Losange, Daniil Kvyat n'a pu faire mieux que huitième en qualifications et neuvième en course.

Renault se tourne désormais vers un Red Bull Ring aux longues lignes droites et au dénivelé. Ce circuit devrait, une fois encore, représenter un défi pour son unité de puissance : le moteur est à plein régime lors de 60% du tour, ce qui est comparable à Spa-Francorchamps et à Monza.

Cependant, la consommation d'essence qui avait été un problème à Montréal, où le Grand Prix avait été marqué par les fortes économies de carburant nécessaire, ne sera pas un souci en Autriche du fait du faible nombre de virages, et donc d'accélérations en sortie de virage. Quoi qu'il en soit, Rémi Taffin ne s'attend pas à un weekend facile.

"Les longues lignes droites reliées par des freinages appuyés font grimper le pourcentage de pleine charge sur un tour. Avec l’altitude, ces différents éléments en font un circuit très exigeant pour les Power Units," déclare le directeur des opérations Renault Sport F1.

Cette piste ne mettra pas nos atouts en valeur

Rémi Taffin, directeur des opérations

"Grâce aux évolutions apportées depuis le début de saison, nous savons que le Renault Energy F1 est maintenant suffisamment robuste pour affronter ce genre de défi. La dernière course au Canada représentait déjà un très sérieux test et nous l’avons passé sans problème."

La fiabilité est bonne chez Renault ; la priorité est donc d'améliorer le niveau de performance, qui fait défaut à Red Bull et à Toro Rosso depuis le début de la saison.

"En revanche, nous sommes conscients qu’il faut désormais nous concentrer sur la performance et extraire le maximum de notre potentiel," poursuit Taffin. "C’est évidemment un objectif à plus long terme, et nous avons fait des progrès certains dans de nombreux domaines."

"Nous savons que cette piste ne mettra pas nos atouts en valeur, mais nous devons travailler avec nos partenaires pour extraire le maximum de notre package actuel, châssis comme moteur, et nous devons être prêts à profiter de toutes les opportunités," conclut le Français.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Circuit Red Bull Ring
Type d'article Preview
Tags moteur, renault