Renault se satisfait d'avoir connu un vendredi tranquille

Le début de saison de l'écurie Renault n'est pas des plus marquants mais l'équipe s'emploie à continuer son travail pour progresser tout en se félicitant d'avoir connu une journée calme.

Renault se satisfait d'avoir connu un vendredi tranquille
Sergey Sirotkin, pilote d'essais Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Sergey Sirotkin, Renault Sport F1 Team R.S.16
Sergey Sirotkin, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16

L’événement de la matinée du côté du Losange a été le roulage du jeune pilote russe Sergey Sirotkin, dont la performance lors des Essais Libres a été plutôt intéressante, malgré une assise un peu inconfortable dans le baquet de la R.S.16.

"Aujourd’hui, mon objectif était de donner à l’équipe exactement ce dont elle voulait", a-t-il déclaré. "J’ai essayé de garder la tête froide même s’il est bien évidemment très excitant de piloter une F1."

"C’est toujours positif quand vous réalisez un bon temps, mais je me suis senti à l’aise pour atteindre ce niveau bien que ma position dans le baquet ne soit pas idéale. Je suis néanmoins très heureux de débuter de manière positive mon programme avec Renault Sport F1."

Lors des EL2, la Renault a retrouvé son pilote et son numéro habituels, avec Kevin Magnussen qui s'est montré relativement à son aise avec le 15e temps de la seconde session, même si comme l'ensemble du plateau la gestion pneumatique sera la clé pour une fin de week-end réussie.

"Les premières impressions sont plutôt bonnes à l’issue de la journée. La voiture semble à l’aise sur ce circuit. Le principal objectif des EL2 était l’évaluation des pneumatiques et tout au long de la session, la piste était relativement constante. Les pneus sont assez particuliers ici : la différence entre les tendres et les supertendres est faible, tout comme la dégradation, ce qui sera intéressant en course."

"Nous devons travailler sur quelques aspects avant la séance d’essais de demain matin, même si le rythme affiché aujourd’hui est probablement proche de notre rang. Espérons que les qualifications se déroulent sans erreur ni problème avant de saisir toutes les opportunités qui se présentent en course."

Palmer un peu frustré

Pour Jolyon Palmer, en revanche, qui a disputé la journée complète, le bilan n'est pas aussi optimiste même s'il se contente déjà de la fiabilité : "Je n’ai pas été en mesure d’obtenir un équilibre parfait ou juste aujourd’hui. C’est toujours un peu frustrant, mais nous avons fort heureusement connu une journée où les deux voitures se sont montrées fiables."

"Cela nous permet de disposer de nombreuses données à analyser afin de progresser demain. La piste est assez glissante, mais nous avons accumulé les tours sans souci. Il nous reste à gommer le survirage indésirable et notre rythme devrait s’élever."

Coté staff, enfin, Alan Permane, le directeur des opérations piste, affirme que son équipe a connu un vendredi studieux, même s'il reste le problème du survirage à régler pour espérer mieux : "Nous avons connu une première journée productive. [...] Il reste du travail, notamment en ce qui concerne le survirage. Si des améliorations sont possibles, le week-end débute convenablement."

partages
commentaires
Ricciardo - La visibilité est très bonne avec l'Aeroscreen
Article précédent

Ricciardo - La visibilité est très bonne avec l'Aeroscreen

Article suivant

Button - Les F1 sont plus belles avec l'Aeroscreen

Button - Les F1 sont plus belles avec l'Aeroscreen
Charger les commentaires