Renault tance Verstappen : "Max devrait se concentrer sur la voiture"

partages
commentaires
Renault tance Verstappen :
Par : Basile Davoine
28 sept. 2018 à 14:08

Cyril Abiteboul n'a pas apprécié les propos de Max Verstappen avant le Grand Prix de Russie.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Des pneus ultratendres sur la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team lors de la conférence de presse
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 sur la grille
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

En détaillant jeudi les raisons qui ont poussé Red Bull Racing à revenir à la Spécification B du moteur Renault à Sotchi, Max Verstappen s'est attiré les foudres du Losange. La guerre des mots vit un nouvel épisode entre l'écurie autrichienne et son motoriste, qui laissera sa place à Honda à l'issue de la saison.

Verstappen a notamment justifié le retour à la Spec B par l'incapacité de la Spec C à être exploitée correctement le mois prochain à Mexico, dans des conditions atmosphériques particulières en raison de l'altitude très élevée.

Monté au créneau pour donner sa version des faits, Cyril Abiteboul précise que les changements effectués ce week-end par Red Bull et les pénalités induites entraient dans le cadre d'un plan demandé par l'équipe. Le directeur général de Renault Sport Racing a également démenti la théorie d'une Spec C incapable d'être au niveau pour Mexico. 

Lire aussi:

"Je crois qu'aucun moteur ne fonctionne parfaitement bien à haute altitude", rappelle le Français. "Mais j'imagine que l'augmentation de puissance que nous avons constatée aurait été la même sur un circuit comme Mexico. Alors non, je ne suis pas d'accord avec ces propos et, de manière générale, je crois que Max devrait se concentrer sur la voiture."

"Nous avons des préoccupations concernant la maniabilité, et il était donc clair que le moteur introduit pour Max n'aurait pas été capable de faire tous les Grands Prix. Il a été décidé d'aller vers une spécification différente, mais c'est conforme au plan convenu avec le département ingénierie de Red Bull."

Au moment de mettre à disposition la Spec C de son moteur, Renault avait clairement mis en garde contre les risques de manque de fiabilité. L'équipe d'usine a d'ailleurs renoncé à l'utiliser d'ici la fin de l'année.

"La Spec C est un bon pas en avant, tout le monde reconnaît chez Red Bull que c'est clairement un progrès en matière de puissance", souligne Cyril Abiteboul. "Cela vient avec un certain nombre de restrictions. Cela faisait partie du plan d'introduire une nouvelle Spec B plus tard. C'est un peu inhabituel, mais c'était un accord spécifique dans le cadre de la requête de Red Bull."

À Singapour, Red Bull a rencontré de nombreux problèmes de cartographie avec le bloc Renault, mais a réussi à les contourner du mieux possible et Verstappen avait pris la deuxième place du Grand Prix. Ce qui ne l'avait pas empêché de se plaindre ostensiblement tout au long du week-end.

Abiteboul n'a pas hésité à évoquer un Verstappen "très exigent et pas non plus silencieux", avant de laisser entendre que Daniel Ricciardo, futur pilote Renault, avait mieux géré la situation : "Daniel a réussi à trouver certains moyens pour contourner les restrictions du moteur en EL1 à Singapour. Ça n'enlève rien au fait que nous aurions dû faire un meilleur travail pour fournir une bonne maniabilité aux deux pilotes à Singapour". 

 

 

Prochain article Formule 1
EL2 - Hamilton et Mercedes s'affirment

Article précédent

EL2 - Hamilton et Mercedes s'affirment

Article suivant

Vettel : "Nous avons l'air très loin du reste du plateau"

Vettel : "Nous avons l'air très loin du reste du plateau"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités