Renault travaille avec Mercedes et la FIA sur le bruit des V6

A la demande de la FIA, Mercedes testera demain à Barcelone un échappement en entonnoir ayant pour vocation d’amplifier le son émis par son unité de puissance

A la demande de la FIA, Mercedes testera demain à Barcelone un échappement en entonnoir ayant pour vocation d’amplifier le son émis par son unité de puissance.

Seule solution « rapide » pour procurer une alternative au bruit actuellement proposé, elle témoigne de l’importance prise par cette problématique apparue avec les nouvelles règles, et ayant refroidi un grand nombre de fans du sport, associant directement le bruit des moteurs au spectacle.

Renault n’est pas non plus insensible à ce sujet et a fait savoir par le biais de Rob White que des efforts sont en cours pour remédier à ce problème de perception.

« Nous sommes totalement impliqués dans le travail qui se déroule et est dirigé par la FIA », explique-t-il. « Mercedes a partagé ses résultats initiaux du banc de test avec cet outil. La FIA a des consultants acoustiques qui nous ont rendu visite et ont eu accès à nos résultats existants du banc, dont des mesures sonores. Nous réalisons aussi plus de travaux à l’usine. Je dirais que nous sommes dans une phase d’exploration, à essayer de répondre à ce sujet ».

Renault rappelle néanmoins qu’un V6 ne pourra jamais être transformé en V8 en termes de rendu sonore, du simple ait des caractéristiques techniques. « Il utilise moins d’énergie, et le fait plus efficacement ; il y a donc moins de sorties à l’arrière et de bruit », synthétise White.

« Mais bien sûr, le Groupe Stratégique a identifié le besoin d’essayer quelque chose pour améliorer la perception du bruit, et c’est ce sur quoi tout le monde travaille actuellement. Les prochaines étapes sont de travailler à l’usine. Nous avons du travail en cours avec différentes équipes ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités