Renault - Une course "captivante pour les fans, frustrante de notre côté"

Le Grand Prix de Grande-Bretagne fut un festival Mercedes-Benz, avec Mercedes et Williams au cœur de l'action pour la victoire tout au long du weekend. Si les troupes de Brackley ont effectivement converti leur rythme anglais en un solide doublé, Williams est passé à côté du coche en raison de sa stratégie permettant à Ferrari d'intercaler Sebastian Vettel en troisième place. Pour Renault, la course fut d'un autre acabit : la meilleure performance du weekend revient à Daniil Kvyat, sixième à l'arrivée, dans les roues de Bottas.

 

Red Bull respectera son contrat avec Renault


Parti septième, Kvyat fait la course dans un top 10 très serré. À l’arrivée de la pluie, le Russe reste en piste le plus tard possible et livre une solide prestation dans des conditions changeantes. Les derniers tours voient l'équipier de Daniel Ricciardo fondre sur Bottas à raison de deux secondes au tour, Kvyat franchissant la ligne d’arrivée dans les roues du Finlandais. Daniel Ricciardo, lui, renonce sur problème électrique au 22ème tour, après avoir été impliqué dans l'accrochage du premier tour laissant les Lotus et la McLaren de Button sur la touche. Chez Toro Rosso, Verstappen, seul pilote parti en pneus durs, se fait surprendre au restart après être sorti de la bonne fenêtre d'exploitation, tandis que Carlos Sainz est victime d'une panne électrique dans le 31ème passage.

 

Une course frustrante pour Renault

"Si la course fut captivante pour les fans, elle s’est révélée frustrante de notre côté", admet Rémi Taffin, Directeur des Opérations Piste Renault . "Daniil a livré une belle performance pour finir à moins d’une seconde du cinquième. La voiture et le moteur ont bien fonctionné ensemble et il a su parfaitement s’adapter aux conditions de piste changeantes – et très piégeuses. Daniel s’est arrêté suite à un problème électrique qui a touché l’ERS et nous devons étudier précisément ce qu’il s’est passé. Nous avons tenté d’effectuer plusieurs resets durant la course mais aucun n’a fonctionné et nous avons finalement dû renoncer."


"Chez Toro Rosso, dommage que Carlos et Max n’aient pu convertir en bons résultats le beau potentiel affiché durant tout le week-end. Sur la voiture de Carlos, nous avons rencontré un souci électrique qu’il va nous falloir investiguer et résoudre d’ici la prochaine course. Mais la performance est bel et bien au rendez-vous, ce qui est toujours un point positif pour aller de l’avant."


Cyril Abiteboul, Directeur Général Renault Sport F1, espère que la Hongrie permettra de décrocher des résultats plus solides, sur un tracé où la relance est importante et les vitesses de passages, moins élevées.

"Nous tirons plusieurs enseignements positifs de Silverstone", commente le Français, optimiste. "Les Toro Rosso comme les Red Bull ont évolué dans le top 10 lors de toutes les séances et le rythme en course était très compétitif. Bien sûr, il nous reste du travail à effectuer d’ici la Hongrie mais grâce à la fiabilité, notre niveau de performance a augmenté sur les dernières courses. À nous de garder cela à l’esprit durant la pause de trois semaines pour que nos quatre voitures signent de solides résultats à Budapest".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Sous-évènement Course
Circuit Silverstone
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags renault, silverstone, unité de puissance