Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
37 jours

Renault vise 100 tours par jour à Barcelone

partages
commentaires
Renault vise 100 tours par jour à Barcelone
Par :
21 févr. 2017 à 16:28

En présentant ce mardi sa nouvelle monoplace, la R.S.17, Renault a ouvert l'An II de son retour en Formule 1 en tant que constructeur.

Les pilotes Renault Sport F1 Team Nico Hulkenberg, Jolyon Palmer, le troisième pilote, Sergey Sirotkin avec la Renault Sport F1 Team RS17
La Renault Sport F1 Team R.S.17
Nico Hülkenberg, Renault Sport F1 Team et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Bob Bell, Directeur technique Renault Sport F1 Team avec Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1; Jerome Stoll, Président de Renault Sport Racing; Thierry Koskas, Vice-Président des ventes et du marketing de Renault; Louise Ekland, Présentatrice; Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team; Sergey Sirotkin, troisième pilote Renault Sport F1 Team
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
La Renault Sport F1 Team R.S.17
La Renault Sport F1 Team R.S.17
La Renault Sport F1 Team R.S.17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team et son équipier Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
La Renault Sport F1 Team R.S.17 est dévoilée

Après une campagne difficile en 2016, la marque au losange poursuit sa restructuration, qui s'accompagne d'une montée en puissance sur le plan sportif avec l'ambition d'intégrer le top 5.

En attendant le verdict des résultats, les premiers essais hivernaux débuteront la semaine prochaine à Barcelone. Directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul précise que ces premiers tours de roue n'auront rien de palpitant en termes de recherche de performance, mais il compte sur un travail assidu et un kilométrage maximal afin de pouvoir poser des bases saines pour la suite.

"Honnêtement, je ne crois pas que les essais la semaine prochaine seront extrêmement informatifs pour savoir où nous nous trouvons dans la hiérarchie", prévient-il. "La première chose que je veux voir, c'est du kilométrage, beaucoup de kilométrage. Je veux un moteur fiable, une voiture fiable de manière générale. Nous connaissons Barcelone, nous voulons faire 100 tours par jour et ce sera énorme si nous pouvons faire ça. Je veux de la fiabilité et du kilométrage."

"Il y aura beaucoup d'expérimentation, ce ne sera pas très excitant à commenter. Nous aurons beaucoup de choses autour des capteurs sur la voiture, beaucoup de pièces qui arriveront pendant les essais et avant Melbourne. Ce que l'on veut, c'est être certain que la plateforme que nous avons sur le circuit est conforme à ce que nous attendons. Il y a le mot magique de la corrélation, nous voulons être sûr que c'est le cas en matière d'aéro, de distribution, d'équilibre aéro, de comportement des composants."

Un bon test pour les pilotes

Faire 100 tours par jour si la voiture le permet est une chose, mais si tel est le cas, les pilotes Nico Hülkenberg et Jolyon Palmer devront également suivre la cadence, alors que ces nouvelles F1 sont annoncées plus exigeantes physiquement. Les deux premiers jours auront ainsi valeur de test sur ce plan également. 

Les pilotes seront-ils d'entrée en mesure d'aligner des journées de 100 à 130 tours ? "C'est une bonne question", répond Abiteboul, interrogé par Motorsport.com. "Il faut déjà que la fiabilité soit au rendez-vous pour cela. Ce sera un élément assez fondamental et ce ne sera pas évident. A priori, oui, mais ce sera un indicateur intéressant pour savoir si on est vraiment au niveau physique où l'on pense être, puisqu'il y a la simulation et il y a la réalité. On s'entraîne beaucoup sur les simulateurs. Maintenant, un simulateur, ce n'est quand même pas du tout aussi exigeant qu'une voiture."

"Nous, aujourd'hui, on a notre plan de roulage avec des journées entières pour chacun des deux pilotes, pour les deux premiers jours, puis des journées coupées sur les jours 3 et 4 mais plutôt pour des raisons d'optimisation du plan car on a un 'wet day' le quatrième jour et on a envie que les deux pilotes en bénéficient. Donc là, effectivement, on alternera entre les deux. Maintenant, les jours 1 et 2, on va pouvoir tester, ça va être intéressant."

Propos recueillis par Guillaume Navarro

Article suivant
Sirotkin promu pilote de réserve Renault

Article précédent

Sirotkin promu pilote de réserve Renault

Article suivant

Renault a cessé sa collaboration avec Ilmor

Renault a cessé sa collaboration avec Ilmor
Charger les commentaires