Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
42 jours

Le retard des règles 2021 produira des designs "approximatifs"

partages
commentaires
Le retard des règles 2021 produira des designs "approximatifs"
Par :
9 oct. 2019 à 10:00

Selon Laurent Mekies (Ferrari), les écuries de Formule 1 vont "produire quelque chose d'un petit peu approximatif" au niveau du dessin des voitures 2021 en raison de la réglementation technique retardée.

Les discussions sur la réglementation 2021 ont été poussées au maximum et déboucheront sur une série de textes qui seront publiés à la fin du mois d'octobre. Les règles auraient dû être validées il y a plusieurs mois mais les écuries et les parties prenantes étaient en désaccord sur certains points-clés. Les équipes font donc face à la perspective d'avoir 16 mois, d'ici le début des essais hivernaux 2021, pour construire une F1 très différente de celle d'aujourd'hui.

Quand Motorsport.com lui a demandé quel serait l'impact des retards sur le travail de conception, Laurent Mekies a déclaré : "Nous pourrons rattraper le retard pour la plupart des éléments, nous produirons juste quelque chose d'un peu plus approximatif. Dans ce cas spécifique, il est probablement plus important d'avoir une réglementation correcte, même si elle intervient plus tard. Si ça veut dire que quelque chose doit être retardé aux années suivantes, [c'est mieux] que d'avoir quelque chose rapidement [mais] dont nous ne sommes pas satisfaits."

Lire aussi :

James Allison, le directeur technique de Mercedes, questionné par Motorsport.com, estime que le moment idéal pour démarrer le travail sur une nouvelle voiture est en général novembre ou décembre, plus d'un an avant l'entrée en vigueur de la réglementation en question. Malgré tout, il reconnaît qu'un changement réglementaire plus important nécessiterait "un peu plus de préparation".

"Une réponse facile à cette question est qu'il y a toujours suffisamment de temps, que ça dépend juste de la qualité de ce que vous changez, du temps que vous avez", a-t-il ajouté. "À une époque, je suis sûr que vous vous en souvenez, l'équipe Brawn a réussi à mettre un moteur tout neuf dans sa voiture et remporter un championnat en quelques semaines, car ils étaient obligés de le faire."

"Donc vous pouvez faire beaucoup de choses en peu de temps, mais le délai standard pour travailler sur une nouvelle voiture est d'un petit peu plus d'un an, donc vous voulez commencer à travailler en novembre ou décembre de l'année d'avant celle qui précède [l'arrivée en compétition de la nouvelle monoplace], donc sur 14 mois à peu près. Pour un changement réglementaire plus important, vous voulez peut-être un peu de préparation que ça. Mais s'il y avait moins de temps, on le ferait quand même, ça serait juste un peu plus de travail au doigt mouillé."

Lire aussi :

Aucune version finale n'a encore été mise en place pour le Règlement Technique 2021 et le débat continue autour de questions telles que les pièces standards. L'ingénieur en chef de Red Bull, Paul Monaghan, a ainsi déclaré : "Il serait préférable d'avoir des règles sur lesquelles nous sommes tous d'accord avant de nous lancer."

"Si ça recule encore un petit peu [l'échéance], nous pourrons quand même produire une voiture et quiconque aura de la chance au doigt mouillé pourrait bien être heureux au début de saison, on ne sait jamais. Cela dépendra aussi de la façon dont nous choisirons de répartir nos ressources pour la voiture de 2020."

Avec Scott Mitchell 

Article suivant
Le programme TV du Grand Prix du Japon

Article précédent

Le programme TV du Grand Prix du Japon

Article suivant

Renault avec un nouvel aileron avant au Japon

Renault avec un nouvel aileron avant au Japon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard