Le retour de la F1 à Rio dépend désormais du feu vert environnemental

partages
commentaires
Le retour de la F1 à Rio dépend désormais du feu vert environnemental
Par :

La perspective de l'organisation du Grand Prix du Brésil à Rio de Janeiro a pris encore plus forme après que le responsable de la F1, Chase Carey, a confirmé qu'un accord avait été trouvé avec l'organisateur, même si le circuit reste encore à finaliser et à approuver alors que l'opposition est forte sur le plan environnemental.

Le Grand Prix du Brésil à Rio pourrait être une réalité dès 2021. C'est en tout cas ce que laisse supposer Chase Carey. Ce dernier est en discussion avec un groupe concernant un lieu alternatif à Deodoro, une base militaire qui a été utilisée pour certaines épreuves des Jeux olympiques 2016, comme le hockey, le rugby à VII, le tir, le BMX, le VTT, le saut d'obstacle et le pentathlon moderne. Le circuit prévu serait situé dans la forêt de Camboata et sa construction impliquerait l'abattage de milliers d'arbres.

Dans une lettre en date du 14 septembre envoyée au gouverneur de Rio, Claudio Castro, Carey a confirmé qu'un accord pour la tenue de la course avait été signé avec le promoteur, à condition que le permis de construire la piste soit accordé.

Lire aussi :

Carey a ainsi indiqué : "Je vous écris pour vous informer que nous avons maintenant finalisé les accords de course avec Rio Motorsports LLC pour accueillir, organiser et promouvoir les compétitions de Formule 1 à Rio de Janeiro. Ces accords sont prêts à être exécutés et annoncés par la Formule 1 dès que toutes les licences nécessaires auront été délivrées par les autorités compétentes, INEA/CECA, au Brésil/à Rio de Janeiro."

L'Institut national de l'environnement (INEA) prépare encore son opinion technique au sujet de l'impact environnemental du projet de construction du tracé. Une fois cette étape réalisée, cette opinion sera transmise d'abord au ministre de la Justice avant de passer par la Commission d'État du contrôle environnemental (CECA).

La potentielle perte de la dernière zone boisée de la ville a généré une opposition énorme, notamment sous la forme de pétitions, mais aussi sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BrazilSaysNoToDeforestation ("Le Brésil dit non à la déforestation"), qui a été très utilisé après que la lettre de Carey a été rendue publique. Cette lettre ne précise toutefois pas que la course doit se tenir à Deodoro, donc la possibilité de trouver un site alternatif n'est pas éteinte.

L'actuel accord pour le GP du Brésil à Interlagos s'achève en fin d'année, dans un contexte de relations houleuses entre le promoteur pauliste et l'actuelle direction de la F1. Après le rachat de la discipline par Liberty Media, l'entreprise a eu la désagréable surprise de découvrir que le Brésil n'avait pas à payer les frais d'inscription de l'épreuve pour les dernières années de contrat, suite à un accord avec Bernie Ecclestone.

Avec Adam Cooper et Carlos Costa

TF1 va diffuser deux Grands Prix 2020 sur TMC

Article précédent

TF1 va diffuser deux Grands Prix 2020 sur TMC

Article suivant

Sébastien Loeb a également testé en Extreme E

Sébastien Loeb a également testé en Extreme E
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard