Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
114 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
121 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
170 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
184 jours

Vers un retour du GP du Portugal en F1 ?

partages
commentaires
Vers un retour du GP du Portugal en F1 ?
Par :
6 juin 2017 à 14:57

Selon les informations de Motorsport.com, les propriétaires du circuit de l'Algarve ont commencé à discuter avec la Formule 1 en vue d'un retour du Championnat du monde au Portugal.

Luca Badoer, pilote d'essai, Scuderia Ferrari
Un panneau pour le circuit
Luca Badoer, pilote d'essai, Scuderia Ferrari
Luca Badoer, pilote d'essai, Scuderia Ferrari
Luca Badoer, pilote d'essai, Scuderia Ferrari
Marc Gene
Luca Badoer, pilote d'essai, Scuderia Ferrari
Le complexe des stands
Tribune principale

La discipline reine s'est rendue à 16 reprises au Portugal, d'abord entre 1958 et 1960, avec l'alternance entre un tracé urbain dans la ville de Porto (1958 et 1960) et une piste dans la banlieue de Lisbonne, dans la parc de Monsanto (1959).

Par la suite, la F1 est revenue en terre lusitanienne de 1984 à 1996, empruntant cette fois-ci un véritable circuit permanent, à Estoril. Cette piste a vu les titres de Niki Lauda (McLaren) en 1984 et d'Alain Prost (Williams) en 1993, ainsi que la première victoire d'Ayrton Senna (Lotus) sous la pluie en 1985.

Après plus de 20 années d'absence, le Portugal pourrait faire son retour au programme du grand cirque puisqu'il semble que le gouvernement ait demandé aux responsables du Circuit International de l'Algarve, construit en 2008, d'étudier la possibilité de l'organisation d'un Grand Prix.

Depuis lors, des discussions entre le circuit et les nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media, ont été entamées et sont toujours aujourd'hui à un stade préliminaire.

Le tracé, situé à une quinzaine de minutes de Portimão et d'une longueur de 4,6 km, est en capacité d'accueillir 100'000 personnes et ses propriétaires estiment qu'il est totalement capable de recevoir correctement la Formule 1, eu égard aux infrastructures en place localement. Et ce, malgré la concurrence importante liée à la présence du Grand Prix d'Espagne, mais aussi au retour des Grands Prix de France et d'Allemagne en 2018. 

L'économie portugaise est en pleine phase de rebond après une période compliquée et son gouvernement serait en capacité de financer en partie la course, si jamais il y avait besoin de le faire.

Ces négociations interviennent à une époque de l'année où Sean Bratches, responsable commercial de la F1, et Ross Brawn, manager sportif, travaillent sur le calendrier pour la saison prochaine, avec deux visions différentes qui les habitent : l'ancien directeur d'écurie serait plus enclin à privilégier la qualité sur la quantité, alors que Bratches estime qu'il faut assurer la présence de la discipline sur certains marchés importants (Europe, Asie, Amérique du Nord et latine), quitte à dépasser les 21 GP par saison à partir de 2019.

Pour rappel, le circuit de l'Algarve a accueilli la F1 à l'occasion de trois sessions d'essais privés, en décembre 2008 et en janvier 2009. Il a récemment été le théâtre du roulage de Lando Norris sur une ancienne McLaren, dans le cadre de l'attribution du McLaren Autosport BRDC Award 2016.

Avec Lawrence Barretto

Article suivant
Mallya "déçu" par la position de Haas sur les revenus de la F1

Article précédent

Mallya "déçu" par la position de Haas sur les revenus de la F1

Article suivant

Kubica parcourt 115 tours en F1 avec Renault

Kubica parcourt 115 tours en F1 avec Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto