Retour sur le parcours de Sergio Perez

Si un pilote se retrouve sous les feux des projecteurs en signant pour une écurie de Formule 1 de pointe, celui-ci n’en est pas à sa première expérience

Retour sur le parcours de Sergio Perez

Si un pilote se retrouve sous les feux des projecteurs en signant pour une écurie de Formule 1 de pointe, celui-ci n’en est pas à sa première expérience. Retour sur le parcours de Sergio Perez.

Perez est le cinquième pilote mexicain à avoir participé à un Grand Prix de Formule 1, après plusieurs apparitions dans les années 1960 (Moises Solana, Ricardo et Pedro Rodriguez) et 1970 (Hector Rebaque). L’entourage de Perez a fait qu’il est tombé dans la marmite étant petit.

C’est à Mexico, en karting, que la carrière de Perez débute, puis en Amérique du Nord en monoplaces. En 2005, le Mexicain arrive en Europe à l’âge de 15 ans, pour participer à la Formule BMW. Ensuite, il passe par l’A1 GP, puis la Formule 3 britannique pour deux saisons, s’imposant en National Class en 2007 et se classant 4e du classement général en 2008. Vient ensuite le GP2 Asia en 2008, puis le GP2 en 2009 et 2010, année où il se classe vice-champion derrière Pastor Maldonado.

En 2011, Sauber l’accueille pour ses débuts en Formule 1 aux côtés de Kamui Kobayashi. Le duo de pilotes restera inchangé cette saison. Lors de sa première saison, son meilleur résultat sera une septième place à Silverstone. Mais cette année, la carrure du pilote prend une toute autre allure, se plaçant comme candidat à la victoire en Malaisie face à Fernando Alonso. Même s’il ne l’a pas remportée, il s’est néanmoins classé deux fois en deuxième place en Malaisie et à Monza, respectivement derrière Fernando Alonso et Lewis Hamilton ; et une fois troisième au Canada, ce qui lui vaut une assez bonne réputation dans le paddock.

Ainsi, 2013 sera un véritable test pour Sergio Perez, qui disposera selon toute vraisemblance d’une monoplace lui permettant d’exprimer toute l’étendue de son talent, dans une des équipes les plus prestigieuses que le sport ait connu !

partages
commentaires
Melbourne doit réduire ses coûts

Article précédent

Melbourne doit réduire ses coûts

Article suivant

Whitmarsh : Hamilton va regrettrer sa décision

Whitmarsh : Hamilton va regrettrer sa décision
Charger les commentaires