Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
Événement terminé
02 avr.
-
05 avr.
Course dans
17 Heures
:
50 Minutes
:
11 Secondes
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
89 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
117 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
145 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
152 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
166 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
173 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
209 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
223 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
236 jours

C'était un 6 octobre : Prost devient Champion du monde

partages
commentaires
C'était un 6 octobre : Prost devient Champion du monde
Par :
6 oct. 2019 à 18:30

Il y a 34 ans jour pour jour, Alain Prost offrait à la France un premier titre de Champion du monde de Formule 1.

Le 6 octobre 1985, après avoir échoué de peu lors des deux saisons précédentes, Alain Prost décroche enfin le Graal. Sur le circuit de Brands Hatch, théâtre du Grand Prix d'Europe, le Français obtient le premier de ses quatre titres de Champion du monde de Formule 1. Sous les couleurs de McLaren, il est à la lutte avec Michele Alboreto au championnat, mais n'a plus besoin que de deux points pour être sacré à deux Grands Prix de la fin. 

Le départ de la course fut pourtant chaotique pour Prost, piégé notamment par l'envol manqué devant lui de Keke Rosberg, et 14e au terme de la première boucle. Malgré cette situation délicate, il allait remonter au sixième rang en une dizaine de tours, tout en voyant Alboreto être contraint à l'abandon par une défaillance moteur. Libéré de cette menace, il prenait la quatrième place à l'arrivée en assurant les points nécessaires à cette première couronne mondiale tant attendue.

Voir aussi :

"Je me souviens que, sous ma visière, mes yeux étaient embués", écrit Prost dans son livre 'Maître de mon destin'. "Le signe d'une joie profonde et intense que je voulais ressentir d'abord pour moi tout seul, avant de penser aux miens, à tout ceux qui m'avaient aidé. Et puis, sans sortir de mon cockpit, ce fut le champagne. Puis le podium, qui cette fois avait une quatrième marche, celle du Champion du Monde. Et enfin, les tourbillons de la fête..."

Ce titre mondial n'allait certainement pas être le dernier, avec lors des années suivantes les batailles épiques face à Ayrton Senna, et pas moins de trois sacres supplémentaires, en 1986, 1989 et 1993. 

Alain Prost

Article suivant
Hamilton enthousiasmé par les données des F1 2021 sur l'air sale

Article précédent

Hamilton enthousiasmé par les données des F1 2021 sur l'air sale

Article suivant

McLaren ne se voit pas lutter contre Mercedes en 2021

McLaren ne se voit pas lutter contre Mercedes en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Grand Prix d'Europe
Lieu Brands Hatch GP Circuit
Pilotes Alain Prost
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine