Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours
Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

C'était un 19 décembre : l'avertissement de Ferrari à Räikkönen

partages
commentaires
C'était un 19 décembre : l'avertissement de Ferrari à Räikkönen
Par :
19 déc. 2018 à 18:30

Il y a un an jour pour jour, Sergio Marchionne mettait clairement le pilote finlandais sur la sellette. Sa disparition brutale n'aura finalement pas modifié le cours de l'histoire alors enclenchée : l'ouverture d'une nouvelle page chez Ferrari en 2019.

Lors du traditionnel dîner de Noël 2017 organisé par Ferrari, Sergio Marchionne avait lancé un avertissement direct à Kimi Räikkönen : la saison 2018 allait constituer la dernière chance pour le Finlandais de s'assurer un avenir en rouge au-delà de son bail tout juste renouvelé. 

Revenu chez Ferrari en 2014, le Champion du monde 2007 n'avait toujours pas gagné la moindre course depuis. Si son entente avec Sebastian Vettel assurait une sérénité précieuse à son écurie, le président de la firme au cheval cabré attendait toutefois plus, et n'avait pas manqué de chercher à piquer l'orgueil d'Iceman.

Lire aussi :

"Mon avis personnel est que si nous trouvons la bonne clé, Räikkönen pilote comme un dieu", lâchait Marchionne le 19 décembre 2017. "Mais nous devons la trouver. Quand les choses vont bien, c'est un plaisir de le voir piloter. Il a un sang-froid incroyable. Mais à d'autres moments, on dirait qu'il se repose."

"Il a besoin de davantage de régularité en matière de performance, mais c'est important de trouver la bonne clé pour qu'il pilote sur d'autres circuits comme il l'a fait à Monaco. C'est probablement la dernière saison pour trouver la bonne clé, et nous devons le faire. Je pense que ce serait dommage s'il devait quitter la F1 sans avoir montré son véritable potentiel."

Charles Leclerc, Sauber, Kimi Raikkonen, Ferrari

Très vite courant 2018, Marchionne s'est mis un peu plus en tête que le remplacement de Räikkönen allait devenir inéluctable à l'issue de la saison. Le grand patron du groupe Fiat avait initié le mouvement devant mener à la promotion éclair de Charles Leclerc, débutant chez Sauber, avant que la maladie ne l'emporte prématurément, au cœur de l'été. 

Sa disparition soudaine, en plus de bouleverser Ferrari, avait un temps laissé imaginer que Räikkönen sauverait sa tête à Maranello. Finalement, les dirigeants italiens ont souhaité se montrer fidèles aux plans qu'avait en tête leur président défunt... qui ce même 19 décembre 2017, avait tenu un discours trahissant en fait déjà en grande partie son intention : "Nous regardons Leclerc, Verstappen et Giovinazzi, des pilotes avec de grands talents, qui peuvent apporter un gros changement sur le marché. Je reste heureux d'avoir choisi Leclerc. Je pense que si nous ne trouvons pas la clé pour Räikkönen, le choix se portera sur un jeune pilote."

Ironie du sort, Räikkönen allait retrouver le succès au volant d'une Ferrari après avoir appris qu'il ne serait pas conservé, remportant le Grand Prix des États-Unis. En 2019, Charles Leclerc lui succédera mais en revanche, il ne quittera pas la F1, puisqu'il a opté pour un retour aux sources chez Sauber. 

Kimi Raikkonen, Ferrari
Article suivant
McLaren : Renault dit avoir trouvé beaucoup de puissance

Article précédent

McLaren : Renault dit avoir trouvé beaucoup de puissance

Article suivant

Pérez : "Ocon manque encore de maturité, mais ça viendra"

Pérez : "Ocon manque encore de maturité, mais ça viendra"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine