Le Grand Prix de Bahreïn dans le rétroviseur

partages
commentaires
Le Grand Prix de Bahreïn dans le rétroviseur
Par :
27 mars 2019 à 20:15

Motorsport.com vous offre un retour en arrière de dix ans, et se replonge dans l'édition 2009 du Grand Prix de Bahreïn.

Lire aussi :

Imbattable Button !

Vue aérienne

Le Grand Prix de Bahreïn représente la quatrième manche du Championnat du monde de Formule 1 en 2009. Il est organisé sur le Circuit international de Sakhir, long de 5,412 km et situé en plein désert près de la ville de Manama, la capitale du Royaume.

Jarno Trulli, Toyota TF109

Les Toyota TF109 de Jarno Trulli et Timo Glock dominent les qualifications, s’appropriant la première ligne de départ. Pour Trulli, il s’agit d’une quatrième pole position en carrière. Les Toyota devancent la Red Bull RB5 de Sebastian Vettel et la Brawn BGP 001 de Jenson Button sur la grille de départ.

Timo Glock, Toyota TF109, Jarno Trulli, Toyota TF109, Lewis Hamilton, McLaren MP4-24 Mercedes, Jenson Button, Brawn GP BGP001 Mercedes et Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5 Renault mènent au premier virage.

Au premier virage, Glock double Trulli et prend la tête de la course. Toutefois, les deux Toyota se sont qualifiées avec très peu d’essence dans le réservoir et elles doivent s'arrêter tôt en course pour ravitailler. Glock s’arrête au 12e tour et Trulli l’imite un tour plus tard.

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button en profite pour hériter de la tête de la course. Il ne la perdra qu’à deux occasions, pour un total de neuf tours, quand il s’arrête pour ravitailler au 16e et au 38e tour de l’épreuve.

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5 Renault

Button coupe la ligne d'arrivée en première position et décroche sa quatrième victoire de la saison. Sebastian Vettel termine à la deuxième place, à seulement 7”187 de Button. Pour Mercedes, qui motorise les Brawn, il s'agit d'une 70e victoire en Formule 1.

Podium: En deuxième place Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le vainqueur, Jenson Button, Brawn GP et Jarno Trulli sur Toyota.

Jarno Trulli, aux commandes d’une Toyota compétitive, termine la course de 57 tours en troisième position. L’Italien signe aussi le premier et unique tour le plus rapide en course de sa carrière. Lewis Hamilton (McLaren), Rubens Barrichello (Brawn) et Kimi Räikkönen (Ferrari) complètent le top 6.

Article suivant
La FIA n'a pas voulu jouer les "dictateurs" sur les jantes perforées

Article précédent

La FIA n'a pas voulu jouer les "dictateurs" sur les jantes perforées

Article suivant

Marko : Des soucis de refroidissement ont handicapé Ferrari à Melbourne

Marko : Des soucis de refroidissement ont handicapé Ferrari à Melbourne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Auteur René Fagnan
Soyez le premier à recevoir toute l'actu