Rétroviseurs sur le Halo : la jurisprudence Ferrari freine Renault

Après avoir envisagé un dispositif similaire à celui utilisé par Ferrari à Barcelone, Renault cherche une autre solution pour intégrer les rétroviseurs de la R.S.18 sur le Halo.

Rétroviseurs sur le Halo : la jurisprudence Ferrari freine Renault
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Vue détaillée du halo et des rétroviseurs de la Ferrari SF-71H
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, avec les rétroviseurs montés sur le Halo
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Rétroviseur fixé sur le Halo de la Ferrari SF71H
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18

Lors du Grand Prix d'Espagne, Ferrari est devenue la première écurie à fixer les rétroviseurs de sa monoplace directement sur le Halo. La Scuderia avait toutefois pris trop de libertés avec le règlement, en ajoutant une ailette au-dessus de chaque rétroviseur, au prétexte de renforcer les fixations de l'ensemble.

La FIA s'est penchée sur la question et a déclaré ces ailettes illégales, contraignant l'équipe de Maranello à les supprimer dès le Grand Prix suivant à Monaco, tout en conservant les rétroviseurs sur le Halo. Cette interdiction a poussé Renault à revoir son propre concept, alors que le Losange cherche lui aussi un moyen d'intégrer les rétroviseurs au Halo. À Enstone, on avait imaginé une longue ailette à laquelle aurait été fixé chaque rétro.

"Nous avions un prototype pour le Halo, mais ça ne collerait pas avec la directive technique [de la FIA], donc nous allons rechercher une autre manière de monter les rétroviseurs sur le Halo", confirme Nick Chester, directeur technique en charge du châssis. "Nous avons fait ça pour vérifier si les pilotes pouvaient voir correctement. [Désormais] nous allons nous diriger vers quelque chose de différent." 

La FIA a prévenu les équipes que toute installation des rétroviseurs sur le Halo ne devrait pas avoir d'incidence sur le plan aérodynamique, ou bien de manière minime. Chaque équipe doit également convaincre les instances d'être en conformité avec le règlement si elle se présente avec un nouveau dispositif.

"C'est toujours un peu compliqué, car si l'on ajoute quelque chose au niveau de la carrosserie, on lui trouve toujours d'autres usages", admet Nick Chester. "Je pense que la directive technique qui est sortie récemment a spécifié où l'on pouvait placer le montant du rétroviseur ; il doit être sur le côté ou en dessous. C'est plutôt clair. Il était peu probable qu'on puisse très longtemps avoir des appendices aérodynamiques."

partages
commentaires
Vers un passage aux pneus 18 pouces en F1
Article précédent

Vers un passage aux pneus 18 pouces en F1

Article suivant

La F1 refusera tout nouveau GP sur un circuit ennuyeux

La F1 refusera tout nouveau GP sur un circuit ennuyeux
Charger les commentaires