Réunion décisive pour l'avenir sportif de Volkswagen

Volkswagen est confronté à une réunion au sommet ce mardi en Allemagne, qui pourrait avoir un rôle décisif dans la perspective d'une entrée en F1 dans les années à venir.

L'Assemblée Générale annuelle et celle des actionnaires du groupe Volkswagen se tient à Hanovre, quelques jours après la démission du Président du groupe, Ferdinand Piech. Cette réunion permettra l'élection de membres au Conseil d'Administration et la mise en place d'une motion pour remplacer Piech.

Il est probable que l'ambiance soit tendue avant la prise des décisions, après la démission forcée de Piech il y a dix jours, suite à la révélation au grand jour de son intention initiale d'évincer le PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn.

Piech ne sera pas présent à cette réunion, qui sera dirigée par Berhold Huber. Les candidats à la nouvelle présidence sont multiples : outre Winterkorn, le PDG de Porsche Matthias Muller est pressenti, ainsi que Wolfgang Durheimer (Bentley et Bugatti) et Rupert Stadler (Audi).

Davantage ouvert à la F1

Les rumeurs d'entrée de Volkswagen en F1 via Audi courent depuis plusieurs années mais la marque aux anneaux y a longtemps résisté, mettant en avant son implication en Endurance et en DTM.

Motorsport.com comprend que Ferdinand Piech et d'autres membres du Super Comité de Direction de VW avaient été conseillés par plusieurs spécialistes de l'industrie du sport automobile de ne pas faire leur entrée en F1 avant que le futur à la tête du groupe ne soit éclairci. Néanmoins, les candidats pressentis pour la nouvelle présidence sont réputés pour être plus ouverts à l'idée de voir Volkswagen lancer l'une de ses marques en F1 dans les cinq prochaines années.

Des personnes clés au sein de VW sont également connues pour soutenir l'implication du groupe en sport automobile et deux d'entre elles, présentes dans le Super Comité de Direction, sont en faveur d'une arrivée en F1 avant 2020 afin de concurrencer Mercedes sur le plan marketing et technique. Cependant, alors que le groupe Volkswagen traverse une crise politique, il est peu probable que la F1 soit en tête de la liste des priorités du moment.

Avec les récents mouvements, le potentiel pour voir VW se rapprocher de la F1 a considérablement augmenté, mais la vitesse à laquelle cela se fera est incertaine et devrait être plutôt lente. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags volkswagen