Revenus de la F1 : les équipes subissent une perte de 20M€

partages
commentaires
Revenus de la F1 : les équipes subissent une perte de 20M€
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
11 août 2018 à 08:11

Le Formula One Group a connu une baisse des recettes lors du second trimestre 2018 par rapport à l'an passé et, à nouveau, les dix écuries connaîtront donc une baisse de leurs revenus.

Les recettes globales du F1 Group ont baissé de 5% en avril-juin par rapport à la même période en 2017, passant de 540 à 515 millions d'euros (au taux de change dollar-euro actuel). La part du gâteau revenant aux dix écuries est passée elle de 289 à 269 millions d'euros, pour une baisse de 7% ; en d'autres termes, elles se partagent entre elles une diminution de plus de 20 millions d'euros des revenus sur ce trimestre. Le résultat d'exploitation de la F1 a chuté de 69%, passant de 39 à 12 millions d'euros.

Il n'y a pas eu de changement concernant le nombre de courses organisées lors du même trimestre entre 2017 et 2018 puisque le calendrier comptait à chaque fois sept épreuves. Cependant, Liberty a indiqué que l'une des raisons de cette baisse de recettes était le fait que la part des droits de diffusion représentait 7/20 du total annuel alors que cette saison, avec une course supplémentaire, c'est 7/21.

Lire aussi :

De plus, l'an passé, le second trimestre comprenait une course extra-européenne, la Russie, et ce type d'épreuve est typiquement plus lucratif que les courses européennes. Cependant, cela a été "partiellement compensé par l'augmentation des droits d'entrées dans les contrats en cours".

Liberty Media a également expliqué que les revenus ont été boostés par un changement dans la manière dont les recettes provenant des partenaires et des fournisseurs officiels sont comptabilisées. Il est indiqué que "ces éléments étaient auparavant calculés au prorata en fonction du calendrier des courses, mais la majorité d'entre eux sont maintenant reconnus de façon égale sur l'année, et d'autres sur un plus petit nombre d'événements spécifiques. Ce changement a eu un effet d'entraînement modeste sur les revenus de publicité et de sponsoring au deuxième trimestre 2018, mais il sera neutre sur une année civile complète". La vente des pièces pour la nouvelle génération de F2 a également permis de booster les recettes.

Liberty a ajouté que "les revenus de la F1 ont légèrement diminué, principalement en raison de la réduction des paiements d'équipes liée à la comptabilisation au prorata de ces paiements au cours de la saison, partiellement compensée par l'augmentation des coûts associés à la fourniture de pièces détachées aux équipes F2 et des coûts associés à l'augmentation des activités d'engagement des fans, au fret, aux activités techniques et aux médias numériques."

"Les frais de vente, généraux et administratifs ont augmenté, principalement en raison de l'augmentation des coûts de marketing et de recherche, et des opérations de change."

La F1 a également remboursé près de 110 millions d'euros de dette : "La dette totale attribuée au Formula One Group a diminué à 354 millions de dollars [environ 310 millions d'euros] au cours du trimestre, principalement en raison du remboursement de la dette. Au cours du deuxième trimestre, F1 a remboursé 125 millions de dollars en vertu de sa facilité de crédit renouvelable."

Résumant ces résultats, le PDG de la F1, Chase Carey, a déclaré que la prolongation du contrat du GP de Belgique et qu'un nouvel accord avec Amazon Web Services (AWS), étaient parmi les moments forts de la période. "Nous sommes revenus en France avec succès, sur le Circuit Paul Ricard pour la première fois depuis 1990, et avons tenu notre second festival des fans en 2018. Nous avons effectué des progrès sur de nombreux fronts car nous avons débuté un accord excitant de sponsoring global avec AWS, renouvelé des accords de sponsoring, renouvelé le GP de Belgique et poursuivi l'expansion de nos offres numériques."

Prochain article Formule 1
Agag : La F1 ne peut être 100% électrique sans l'autorisation de la FE

Previous article

Agag : La F1 ne peut être 100% électrique sans l'autorisation de la FE

Next article

Sainz : Une année "étrange" ne reflétant pas mes progrès chez Renault

Sainz : Une année "étrange" ne reflétant pas mes progrès chez Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités