Les revenus de la F1 continuent de remonter la pente

Les revenus de la Formule 1 ont continué à rebondir au deuxième trimestre 2021 après que la première partie de la saison dernière ait été balayée par la pandémie de COVID.

Les revenus de la F1 continuent de remonter la pente

Les revenus de la F1 continuent leur remontée après une année 2020 rendue difficile par la pandémie de COVID-19. Toutefois, ils sont significativement inférieurs à la dernière année pré-pandémie car la plupart des courses de ce début de saison 2021 se sont tenues sens spectateurs.

L'an passé, aucune course n'a été organisée entre avril et juin, et la F1 avait enregistré seulement 24 millions de dollars (plus de 20 millions d'euros au taux de change actuel) de revenus. Cette année, la même période a vu sept Grands Prix se tenir, pour un total de 501 millions de dollars (426 millions d'euros) de revenus. En 2019, sur le même trimestre et avec le même nombre de courses, 620 millions de dollars (527 millions d'euros) avaient été récoltés.

En 2020, la F1 a affiché une perte d'exploitation de 122 millions de dollars sur cette période, et cette perte a été réduite à 36 millions de dollars cette année.

Lire aussi :

L'année dernière, les 10 écuries n'ont reçu aucun revenu de la part de la F1 au deuxième trimestre, et pendant une grande partie de la période, les usines étaient à l'arrêt. Cependant, cette année, elles ont partagé des revenus de 308 millions de dollars entre elles, bien que ce chiffre soit encore inférieur aux 335 millions de dollars enregistrés en 2019.

On s'attend à ce que les revenus soient encore plus élevés sur la période juillet-septembre en raison de la présence accrue des fans et de l'hospitalité des entreprises à mesure que la saison avance.

"Sept courses ont été organisées au deuxième trimestre 2021, contre aucune au deuxième trimestre 2020 en raison de la pandémie de COVID-19", a déclaré Liberty Media. "La présence des fans continue d'être évaluée par les autorités gouvernementales compétentes pour chaque course."

"Un nombre très limité de fans étaient présents et il n'y a pas eu d'hospitalité lors des courses au deuxième trimestre. Alors que les décisions finales sont en attente pour la plupart des épreuves à venir, la présence des fans a augmenté à partir du troisième trimestre et l'hospitalité a repris ses activités à partir du Grand Prix d'Autriche le 4 juillet."

"Les revenus primaires de la F1 ont augmenté au deuxième trimestre avec une croissance de la promotion des courses, des droits médias et des paiements des sponsors. Cela est dû à la comptabilisation de revenus spécifiques aux courses et basés sur la saison, avec sept GP organisés au deuxième trimestre 2021, contre aucune course au cours de la même période de l'année précédente. Les frais de droits médias ont également bénéficié de la croissance des revenus d'abonnement à F1 TV."

Le PDG de Liberty Media, Greg Maffei, a clairement indiqué que l'entreprise était satisfaite des progrès de sa division F1. "La Formule 1 tient ses promesses sur tous les plans", a-t-il déclaré. "Sur la piste, pour nos fans, équipes, partenaires et investisseurs, et [elle] a fait un travail impressionnant sur le calendrier 2021."

partages
commentaires

Related video

Les évolutions du "boomerang" McLaren

Article précédent

Les évolutions du "boomerang" McLaren

Article suivant

La F1 en dit plus sur l'avenir des courses sprint au-delà de 2021

La F1 en dit plus sur l'avenir des courses sprint au-delà de 2021
Charger les commentaires