Révision de l'incident Verstappen-Hamilton : décision vendredi

Attendue aujourd'hui, la décision des commissaires du Grand Prix de São Paulo ne sera pas rendue avant vendredi.

Révision de l'incident Verstappen-Hamilton : décision vendredi

Après la demande de révision formulée par Mercedes, et une audience qui a eu lieu en visio-conférence ce jeudi depuis Losail, les commissaires rendront une décision vendredi concernant une éventuelle ouverture d'enquête sur l'incident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, survenu à Interlagos dimanche dernier. 

Lors du Grand Prix de São Paulo, une première passe d'armes entre les deux prétendants au titre s'est soldée par un passage hors piste pour les deux hommes. Hamilton avait entamé une manœuvre de dépassement à l'aide du DRS, avant que Verstappen ne défende à l'intérieur du virage 4 et que les deux monoplaces élargissent grandement leur trajectoire. 

L'incident a été "noté" par la direction de course, après quoi les commissaires sportifs ont estimé qu'il n'y avait pas lieu d'ouvrir une enquête. La FIA a toutefois indiqué par la suite que ce jugement avait été rendu en l'absence de la caméra embarquée dirigée vers l'avant sur la monoplace de Verstappen. Une fois les images disponibles, mardi dernier, Mercedes a donc décidé de faire valoir leur statut de nouvelle preuve pour demander une révision de la décision. 

Les commissaires, en possession de cet élément nouveau, doivent maintenant se prononcer sur le fait qu'il s'agisse ou non d'une preuve supplémentaire qui peut entraîner l'ouverture d'une enquête. C'est sur ce point que leur première intervention est attendue, mais le verdict ne sera pas rendu avant vendredi. 

"À la suite de l'audience qui a eu lieu aujourd'hui avec les représentants de Mercedes et Red Bull, les commissaires examinent maintenant la question et publieront leur décision demain", a confirmé la FIA ce jeudi soir. 

La décision d'ouverture ou non d'une enquête est la première étape. Si tel est le cas, elle pourrait ensuite mener, dans un second temps, à une sanction envers Verstappen, deuxième du Grand Prix de São Paulo le week-end dernier. En revanche, si les commissaires décident qu'il n'y a pas de nouvelle preuve justifiant l'ouverture d'une enquête, l'affaire sera définitivement classée. 

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen : Mercedes montre "sa vraie nature" avec la réclamation
Article précédent

Verstappen : Mercedes montre "sa vraie nature" avec la réclamation

Article suivant

Tsunoda persiste et signe face à une pénalité "bien trop sévère"

Tsunoda persiste et signe face à une pénalité "bien trop sévère"
Charger les commentaires