Ricciardo - À Monza, on pilote des fusées!

Célèbre pour son sourire et sa bonne humeur, Daniel Ricciardo adore les comparaisons. C’est ainsi que, dans le cadre des avant-Grands Prix, le pilote Red Bull nous a déjà gratifiés cette saison de quelques commentaires pour le moins amusants.

Après avoir comparé Monaco à une course de caddies dans un supermarché, Spielberg à un endroit idéal où vivre l’ambiance d’un festival musical, et Spa au lieu incontournable où manger des frites, l’Australien évoque cette fois les fusées au moment d’évoquer le Grand Prix d’Italie.

"Monza est le seul circuit où l’on a l’impression de piloter des fusées!" déclare Daniel Ricciardo. "Nous l’avons d’ailleurs constaté l’an dernier avec toute la fumée rouge qu’il y avait à Lesmo! […] Je profiterai également de mon camping car et bien sûr, je mangerai de la pizza, la meilleure au monde!"

De manière plus sérieuse, Ricciardo, qui possède des origines italiennes, confie adorer l’ambiance de Monza.

"Les fans italiens sont passionnés, voire fanatiques, c’est une atmosphère incroyable. Lors de la parade des pilotes, ils hurlent littéralement "Forza Ferrari!" tout de rouge vêtus, c’est très amusant à voir."

Freiner au bon moment est crucial

Mais Monza, dont le tracé peut paraitre simple, requiert en réalité un grand piège : celui de la déconcentration.

"Il y a de longues lignes droites où vous pouvez vous relâcher quelque peu, mais c’est un peu un problème," commente Ricciardo. "Car il est évident que vous ne voulez pas perdre votre concentration. Les freinages sont très importants et on va très vite, il est important d’être très attentif afin de ne pas freiner trop tôt."

"Le freinage constitue sans aucun doute l’élément le plus important à Monza et il n’est pas évident, car nous disposons de très peu d’appuis. Au premier virage, la voiture glisse et c’est assez délicat à réaliser."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Preview
Tags daniel ricciardo, grand prix, italie, monza, red bull